Tags

Hieronder vindt u de artikels die gerelateerd zijn met de tag "Réintégration"
Totaal gevonden artikels: 17 (Artikel 1 tot 10)

Malades de longue durée: comment améliorer la concertation entre médecin généraliste et médecin du travail?

Le gouvernement fédéral a décidé de faire mentionner sur les certificats médicaux des malades de longue durée quelles sont les possibilités de retour au travail du patient dans un cadre adapté. C’est certes une bonne décision, estime-t-on conjointement chez Mensura et à l’association de médecins généralistes Absym, mais pour que les recommandations soient optimales, il faut une concertation entre médecin généraliste et médecin du travail: « Une plate-forme digitale permettrait de rendre cette concertation efficace et réalisable sur le plan administratif. »

Quelles sont les clés d’une bonne réintégration des travailleurs qui souffrent de la Covid-19 de longue durée?

Plus d’un million de Belges ont été infectés par le coronavirus. De nombreuses personnes qui contractent la maladie souffrent encore de problèmes plusieurs semaines ou mois plus tard, ce qui entraîne de sérieux désagréments dans leur vie privée et leur travail, notamment l’incompréhension qui accompagne souvent les syndromes inconnus. IDEWE appelle donc les employeurs à reconnaître la Covid de longue durée comme une maladie et à accorder une attention suffisante à une bonne réintégration.

En 5 ans, les reprises progressives du travail ont bondi de 75%

En 2020, le nombre de dossiers traités jusqu’à présent concernant les travailleurs malades de longue durée qui reprennent partiellement le travail est à peine inférieur à celui des autres années. Une surprise d’après Acerta qui s’attendait à un fort ralentissement en raison de la crise sanitaire. Autre bonne nouvelle: les reprises progressives du travail sont en forte progression.

Plus d’un travailleur sur cinq en congé de maladie déclare pouvoir travailler malgré tout

Près d’un tiers (32%) des travailleurs qui ont été absents pendant plus d’un mois pour cause de maladie disent qu’ils auraient pu et voulu travailler pendant au moins une partie de leur absence. Les principaux obstacles qu’ils ont rencontrés pour reprendre le travail plus rapidement sont un avis négatif du médecin (44%) et l’absence de possibilités de reprendre le travail progressivement (19%).

Le salarié belge est absent 21,6 jours par an pour cause de maladie

Les absences de longue durée sont particulièrement à la hausse et, ce sont surtout elles qui font augmenter la moyenne des jours de maladie, indique l’étude de Partena d’où provient ce chiffre. Cette augmentation intervient en dépit de tous les efforts consentis en ce qui concerne le « travail faisable et maniable » et la réinsertion des malades de longue durée.

Quatre facteurs pour une réintégration au travail réussie

Entre 2007 et 2017, le nombre de malades de longue durée a augmenté de plus de 50%, avec un impact majeur sur le budget de la sécurité sociale. À l’occasion d’un récent symposium, les Mutualités Libres ont réuni tous les acteurs concernées afin de débattre de solutions possibles. L’objectif: réduire de 20% le taux de personnes en invalidité d'ici 2025.

Réinsertion après maladie: la législation instaurée fin 2016 montre des effets positifs

Le nombre de Belges qui reprennent partiellement le travail chez leur employeur après une période d’absence pour cause de maladie ou d’accident a pratiquement doublé en l’espace de cinq ans. À l’heure actuelle, 1,92% des travailleurs malades reprennent progressivement le travail. Toutefois, d’importantes différences existent au niveau régional et entre grandes et plus petites entreprises.

Le plafond de l’absentéisme semble atteint

Les chiffres de l’absentéisme du premier semestre suggèrent, tout comme ceux de 2018, que l’absentéisme pourrait avoir atteint un plafond. Le pourcentage de maladie de longue et de moyenne durée est resté presque au même niveau, relève Securex. Le nombre d’absences de courte durée n’augmente pas lui non plus. Au premier semestre 2009, un peu plus de 7 travailleurs sur 100 étaient absents pour cause de maladie ou d’accident privé lors d’une journée de travail moyenne.

Les techniques post-traumatiques permettent un retour au travail deux fois plus rapide après un burn-out

C’est ce qu’a mis en évidence Elke Van Hoof, professeur à la VUB et psychologue en stress et traumatismes au Centre de Résilience. Le traitement qu’elle propose applique des techniques issues de la thérapie de trauma. Il permet aux participants de retourner au travail plus rapidement. Cette nouvelle thérapie pourrait, d’après la chercheuse, faire économiser 100.000 € par employé, si elle était appliquée de façon généralisée.

La réinsertion ne fonctionne pas (encore)

L’absentéisme pour maladie de moyenne durée a à nouveau augmenté en Belgique l’an dernier. En 2018, 2,31% de toutes les heures ouvrables n’ont pas été prestées par des travailleurs en maladie entre un mois et un an. Ces quatre dernières années, l’absentéisme pour maladie de moyenne durée a même augmenté de 12,7%. La législation de réinsertion entrée en vigueur en 2016 pour remettre plus rapidement au travail les collaborateurs en incapacité de travail après une période de maladie n’a pas engendré une baisse de l’absentéisme pour maladie de moyenne durée en Belgique.

U zoekt, u vindt !

HR Square | Magazine, E-zine, Netwerk, Website, Seminaries, ...

Word nu lid !
Geniet van de voordelen