< Retour au sommaire

Les bonus permettent aux employeurs d’accorder à leurs collaborateurs un coup de pouce financier supplémentaire. Acerta en a analysé le succès.

Partnernews

Quelle est la popularité des bonus ?

Vous aimeriez motiver encore un peu plus vos collaborateurs ? Vous pouvez le faire à l’aide d’un bonus, une indemnité supplémentaire pour vos collaborateurs avec un impact limité sur vos frais salariaux totaux. Des chiffres d’Acerta, il apparaît que 21 % des employés du secteur privé touchent un bonus cette année. Quels bonus sont populaires, et lesquels sont les plus intéressants sur le plan fiscal ?

Le bonus pour récompenser

Une politique judicieuse en matière de bonus porte ses fruits tant pour l’employeur que pour le travailleur. Il existe différents bonus, souvent intéressants au niveau social et fiscal. Vous pouvez par exemple octroyer un bonus à vos travailleurs lorsqu'ils atteignent certains objectifs. Bien entendu, les employeurs peuvent uniquement donner un coup de pouce financier supplémentaire s'ils disposent d’une marge de manœuvre financière suffisante. L’économie a enregistré de moins bons résultats en 2019 qu’en 2017 et en 2018, et ce recul se manifeste dans l’octroi des bonus. En effet, en 2019, 5 % d’employés en moins ont touché un bonus par rapport aux deux années précédentes.

Bonus collectif ou bonus individuel ?

Un bonus collectif est une prime accordée à tous les collaborateurs dans une entreprise ou à un groupe homogène. Selon les chiffres d’Acerta, 12,8 % des employés du secteur marchand ont perçu un bonus collectif en 2019. Le bonus non récurrent lié aux résultats est d’ailleurs le bonus le plus populaire (11,8 %). Ce sont principalement les grandes entreprises qui l’octroient, plutôt que les petites. La prime bénéficiaire connaît un succès modeste.

Les bonus individuels, eux, remportent un succès plus modéré : un employé sur douze dans le secteur marchand perçoit un bonus individuel. Mais celui qui le reçoit touche en moyenne un montant plus élevé que pour les bonus collectifs. Tant le bonus salarial que le warrant sont des exemples de bonus individuels. Pour la première fois, la popularité des warrants est supérieure à celle du bonus salarial, également davantage dans les grandes entreprises que dans les petites. Les montants de bonus moyens varient entre 1 200 euros et 10 000 euros.

Les bonus exigent des accords clairs

Dans la plupart des cas, un bonus va de pair avec la réalisation de certains objectifs. Souvent, le montant du bonus dépendra aussi des résultats financiers de votre entreprise. Il importe de conclure des accords précis concernant les bonus et de communiquer clairement à ce sujet. Quels objectifs doivent être atteints ? Qui doit les réaliser ? Le travailleur, l’équipe et/ou l’organisation ? De plus, il est préférable de veiller à ce que les objectifs soient suffisamment ambitieux. Si vous parvenez à cocher toutes ces cases, votre bonus motivera vraiment vos collaborateurs.


Optimisation des frais salariaux

Trouver et conserver des talents tout en gardant une marge de manœuvre financière en tant qu’employeur ? Nous vous aidons à optimiser vos frais salariaux et à élaborer une politique salariale attrayante.

 

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages