Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Salaire"
Nombre d'articles trouvés: 55 (Article 1 tot 10)

Les ouvriers les mieux payés travaillent dans la construction

Pas moins de huit fonctions d’ouvrier sur dix présentant les salaires les plus élevés ont un lien avec le secteur de la construction, révèle un benchmark publié par SD Worx portant sur 106 fonctions dans plus de 8.000 entreprises. Le chef de chantier et le contremaître sont en tête, mais on retrouve également aux premiers rangs des emplois d’exécution tels que calorifugeur, foreur, maçon ou asphalteur.

Que dit la perspective de gagner à la loterie sur notre rapport au travail?

Plus d'un travailleur sur trois démissionnerait s'il gagnait au Lotto. C’est ce que nous apprend un sondage réalisé pour le compte de Tempo-Team auprès de 2.506 personnes. Point qui ressort de l’étude: les fonctionnaires semblent les plus attachés à leur boulot et auraient moins l'intention de l'abandonner, même s'ils n'avaient plus besoin de rentrées financières stables.

L’écart salarial entre les femmes et les hommes se réduit lentement

Il s’élève toujours à 9,2%. Sans correction pour la durée du travail, il grimpe alors à 23,1%. Ce deuxième chiffre prend davantage en compte l’effet du temps partiel des femmes. Il s’agit d’une légère diminution par rapport à l’année précédente où ces chiffres s’élevaient respectivement à 9,4% et 23,4%. Pour que l’écart salarial disparaisse, la politique doit passer à la vitesse supérieure.

Le salaire brut a augmenté en moyenne de 1,8% en 2020

Cette moyenne est issue des calculs de SD Worx sur base des données salariales de plus de 450.000 salariés à temps plein, indexations et augmentations barémiques comprises. La médiane (50% des salariés gagnant moins et 50% plus), s'élève à 2.916 euros bruts par mois pour un travailleur à temps plein. Autre constat: la rémunération variable gagne en importance, mais le montant des bonus en espèces, des commissions et des primes diminue de 15-20%, sauf pour les rôles de Business Development.

Le Covid-19 tire les salaires vers le bas, aussi en Europe

Les salaires mensuels ont baissé ou ont progressé de manière plus lente au premier semestre 2020 en raison de la pandémie de Covid-19 dans deux tiers des pays pour lesquels l’OIT dispose de chiffres officiels. Le rapport que l’Organisation internationale du Travail vient de publier indique également qu’à brève échéance, la crise devrait faire subir aux salaires une très forte pression vers le bas.

Un employeur sur cinq prévoit une augmentation de salaire avant 2021

La majorité des employeurs belges s’attendent à ce que les salaires des nouvelles recrues restent stables, voire diminuent, en 2021. Pour alléger l’impact de la pandémie de la Covid-19, de nombreuses entreprises introduisent de nouveaux avantages extra-légaux. Le travail à domicile ainsi que le recrutement à distance deviennent des tendances qui perdureront après la pandémie.

Les professions dites « essentielles » lors du confinement sont-elles les moins rémunérées?

C’est ce qu’explore Statbel, l'office belge de statistique, dans sa dernière note d’analyse. En 2018, un travailleur occupé à temps plein dans le secteur privé gagnait en moyenne 3.627 euros brut par mois (médiane: 3.361 euros). L’analyse révèle que ces professions essentielles — qui couvrent différents secteurs, dont les soins de santé — voient le salaire médian se replier à 3.312 euros et le salaire mensuel brut moyen à 3.553 euros. Mais la perspective est à nuancer selon le niveau d’instruction des travailleurs.

Les baisses de salaire restent marginales pendant la crise du Covid-19

La crise du coronavirus n’a pas encore entraîné de nombreuses réductions de salaire à ce jour, observe Acerta sur base d’un échantillon représentatif de plus de 32.000 employeurs. Durant les 5 premiers mois de l’année, seuls 5 employés sur 1.000 ont restitué une partie de leur salaire. Acerta s’attend à ce que les baisses de salaire restent un phénomène marginal les prochains mois également.

Un Belge sur quatre ne comprendrait pas sa fiche de paie

Ou, à tout le moins, le libellé des fiches de paie mensuelles ne serait pas totalement compris: c’est ce que déclarent près de 27% des personnes sondées pour le compte de Prato. La fiche de paie n'attire pas non plus beaucoup d’attention: sept Belges sur dix ne la regardent généralement même pas du tout.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages