Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Mobilité"
Nombre d'articles trouvés: 70 (Article 1 tot 10)

Deux bougies pour un budget mobilité qui peine à décoller

Le système touche à peine 1,5 travailleur sur 1.000 qui prétendent à une voiture de société. Au début 2000, il en concernait un sur 10.000. Un manque d’alternatives écologiques abordables à la voiture de société classique et la complexité de l’administration, tant pour l’employeur que pour le travailleur, mettent des bâtons dans les roues du budget mobilité. Le vrai démarrage viendra-t-il cette année?

La crise du coronavirus a décuplé la popularité du vélo, mais la voiture reste en tête

En 2020, lorsque nous nous sommes rendus sur notre lieu de travail, nous l’avons fait à vélo dans un cas sur trois, parfois en combinaison avec un autre moyen de transport. Près de 15% des Belges se rendent désormais toujours au travail à vélo. La voiture reste toutefois le moyen de transport par excellence et un employé belge sur cinq dispose d’une voiture de société. C’est 5,5% de plus qu’en 2019.

La crise sanitaire donnerait-elle envie de voir si l’herbe est plus verte ailleurs?

C’est ce que semble indiquer une enquête de grande ampleur menée auprès de salariés et d'employeurs, pour le compte du prestataire de services RH Tempo-Team en collaboration avec la Professeure Dre Anja Van den Broeck de l’Unité de recherche Work and Organisation Studies de la KU Leuven. Le nombre de répondants cherchant activement un nouvel emploi a doublé en un an.

Seul un Belge sur trois pense qu’il prendra encore plaisir à exercer son travail dans un avenir proche

C’est un des constats qui ressortent de la dernière enquête d’Acerta. Ces dernières années, les Belges ont aussi davantage compris qu’ils ne conserveraient pas éternellement leur emploi ou entreprise actuel(le)s. Cette tendance a été accentuée par le coronavirus. À peine 37% des 2.000 salariés sondés s’attendent à correspondre encore à leur travail d’ici cinq ans et 36% prévoient avoir toujours leur place chez leur employeur actuel.

Hybridité du travail et nouvelle mobilité: 113 organisations se posent en employeurs pionniers

Début septembre, De Lijn, l’Antwerp Management School et Jobat ont lancé un appel aux entreprises pour qu'elles signent la charte ‘Employeur Pionnier’. Cette initiative vise à attirer l’attention sur les défis associés à l’intégration du travail hybride et de la nouvelle mobilité. Quelque 113 organisations ont déjà répondu à l’appel.

Quels facteurs encouragent ou freinent le choix d’un moyen de déplacement particulier?

Le manque d'efficacité des transports publics par rapport aux autres modes de transport continue d’être mis en cause. Mais ce n’est pas le seul facteur qui influence le choix d’un mode de transport plutôt qu’un autre: destinations souhaitées insuffisamment desservies, stationnement insuffisant près des gares, sentiment d’insécurité, obstacles au co-voiturage. Bref, il existe bien des pistes d’amélioration pour envisager une politique de mobilité plus durable…

Déplacements domicile-lieu de travail: les alternatives durables à la voiture doivent encore convaincre

Sept Belges sur dix se rendent au travail en voiture, mais nous ne sommes pas les plus mauvais élèves de la classe (internationale). En France et en Allemagne, la voiture est encore plus le moyen de transport privilégié pour se rendre au travail. Les Pays-Bas et le Royaume-Uni enregistrent de meilleurs résultats. Dans notre pays, les différences régionales sont marquées.

Un nouvel outil pour (auto)évaluer votre politique de mobilité

C’est un des impacts collatéraux de la crise sanitaire: celle-ci a éclairé les enjeux de mobilité d’une lumière nouvelle. Neuf employeurs sur dix comptent poursuivre le télétravail à l’issue de la crise. Après des semaines de confinement, les travailleurs qui le peuvent ne sont plus prêts à gaspiller leur temps dans les embouteillages. Et le vélo connaît un engouement inédit. Dans cet esprit, la Cellule Mobilité de l’UWE a développé un nouvel outil à destination des entreprises: le Tableau de Bord Mobilité.

Un Belge sur trois ne veut pas retourner sur son lieu de travail

Et plus d’un sur cinq envisage de quitter leur emploi en raison de la manière dont a été gérée la pandémie par leur employeur au cours de ces derniers mois, d’après un sondage réalisé par StepStone auprès de plus de 2.800 personnes. Un répondant sur trois estime ainsi qu’il est encore trop tôt pour reprendre le travail. La même proportion craint des problèmes financiers et mentaux sur le long terme.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages