Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Fidélisation"
Nombre d'articles trouvés: 14 (Article 1 tot 10)

Le coronavirus réduit la mobilité de l’emploi au niveau le plus bas

En pleine crise de coronavirus, quatre travailleurs sur dix déclarent ne pas être ouverts à saisir une nouvelle possibilité d’emploi, si celle-ci devait se présenter, montre le dernier Talent Pulse d’Acerta. En ces temps d'incertitude, les travailleurs s'accrochent au travail qu'ils occupent. Un travailleur sur cinq craint même de perdre son emploi.

La formation est un levier de fidélisation

On pense souvent que les collaborateurs risquent de partir après avoir suivi un programme de formation aux frais de leur employeur, formation qui ferait d'eux une proie convoitée sur le marché du travail. Eh bien, cette crainte est infondée. Au contraire, la formation constitue un puissant moyen de rétention, d'après une étude en Allemagne.

Les Belges restent plus fidèles à leur employeur qu’il y a 10 ans

Si l’ancienneté moyenne s’élevait à 10 ans en 2009, elle équivaut à près de 11 ans aujourd'hui, indique une étude d’Acerta. En 2019, 54% des travailleurs belges travaillent chez le même employeur depuis plus de 5 ans. Le secteur financier se démarque en affichant une ancienneté moyenne de 21 ans et 9 mois, soit plus du double de la moyenne nationale.

Une « culture d’entreprise innovante » permet de bien se positionner dans la guerre des talents

Une culture d'entreprise innovante contribue à la croissance de l'entreprise. Elle est de plus de nature à aider à gagner la « guerre des talents », indique l’étude Work ReWorked réalisée pour le compte de Microsoft. L'innovation attire non seulement les talents, mais elle constitue aussi un puissant levier de rétention.

Rétention: septembre et octobre sont des mois à risque

Une démission volontaire sur cinq est introduite durant les deux premiers mois de l’année scolaire, à savoir septembre et octobre, révèle une enquête publiée par Securex. La décision de quitter un emploi prend souvent forme durant les mois d’été. Les travailleurs présentent leur démission volontaire surtout en octobre (11,3%). Décembre est par contre le mois record pour les démissions de commun accord.

Depuis quand travaillez-vous dans votre emploi actuel?

C’est une des questions posées dans l’enquête sur les forces de travail. On y apprend que 38% des salariés sont dans leur emploi actuel depuis moins de cinq ans et que 30% l’exercent depuis plus de quinze ans. L’analyse révèle une baisse depuis 2011 de la part des salariés dans leur emploi depuis moins de cinq ans.

Près d’un contrat de travail sur trois rompu dans l'année

Un peu moins de 30% des contrats de travail à durée indéterminée conclus depuis le 1er janvier 2017 sont déjà rompus dans l’année, constate Acerta. L’année précédente, c’était le cas d’un peu moins de 25%. Seul un cas sur trois de rupture anticipée s’est fait à l’initiative de l’employeur, pour les deux autres tiers, il s’agissait clairement d’un choix du travailleur.

Le seuil à franchir pour changer d'emploi est en train de baisser

Dans les entreprises confrontées à une pénurie de main-d'oeuvre, le personnel se montre plus ouvert à l'idée de trouver un nouvel employeur: près d’un travailleur sur deux se dit alors prêt à changer d’entreprise, montre une enquête publiée par Tempo-Team. Plus d’une entreprise sur trois serait ainsi à risque de perdre des talents suite à la pénurie de main-d'œuvre.

Malgré l’abondance de postes vacants, les travailleurs restent fidèles à leur employeur

À peine 16% des travailleurs recherchent activement un autre emploi, indique le Talent Pulse d’Acerta, réalisé en collaboration avec Jobat auprès de 2.000 Belges. Sept répondants sur dix n’osent pas sauter le pas vers un autre emploi par manque de confiance ou par peur de quitter leur cage dorée. 60% envisagent par contre de changer de cap au sein de leur propre entreprise.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages