Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Développement"
Nombre d'articles trouvés: 15 (Article 1 tot 10)

La curiosité, nouvel enjeu d’un marché du travail en pleine mutation

La curiosité est une compétence de plus en plus recherchée par les employeurs pour relever certains des plus grands défis auxquels les organisations sont confrontées aujourd'hui – qu’il s’agisse d’améliorer la fidélisation des employés et la satisfaction au travail ou de créer des environnements de travail plus innovants, collaboratifs et productifs. De nombreuses organisations ont toutefois du mal à développer et à exploiter cette compétence.

Huit candidats sur dix ont des attentes différentes à l'égard de leur travail depuis la pandémie

Plus de flexibilité, de la place pour l'épanouissement personnel, du développement personnel, des managers capables de favoriser l'esprit d'équipe et une gestion inclusive. Ce sont les principales attentes qui ressortent du sondage mené par Michael Page auprès de 700 employés et candidats. Trois répondants sur quatre souhaitent travailler à domicile, même après la crise sanitaire.

Plus de neuf salariés sur dix prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux transformations

Depuis le début de la crise sanitaire, 93% des directeurs RH et de la formation disent avoir fortement adapté leur offre de formation pour continuer à former leurs équipes. Pour la moitié d’entre eux, c’est plus de 50% de l’offre qui a été adaptée/renouvelée. L’effort de formation a ainsi pu être poursuivi: majoritairement, 30 à 60% du corps social des organisations a pu bénéficier d’une action de formation depuis mars 2020. Du côté des salariés, une tendance se confirme: ils sont de plus en plus à l’initiative des formations suivies.

La demande de formations professionnelles n'a jamais été aussi importante

Après dix-huit mois de pandémie, la demande pour des formations professionnelles est plus forte que jamais. C’est Cefora qui le dit, le partenaire de formation de quelque 500.000 collaborateurs dans 60.000 entreprises. Cette année, deux salariés sur trois – surtout parmi les jeunes – souhaitent suivre une ou plusieurs formations. Dans un cas sur quatre, la personne concernée serait même tentée de changer d'emploi si on lui offrait un plus large choix de formations.

Les entreprises manquent de vision stratégique en matière de formation et développement

La pénurie sur le marché de l’emploi oblige les entreprises à miser davantage sur les formations pour recycler les travailleurs. Neuf entreprises sur dix organisent actuellement des formations pour leurs travailleurs, selon une enquête menée par la KU Leuven et Acerta auprès de 200 entreprises belges. Les auteurs soulignent toutefois un manque de vision stratégique de la formation et du développement des travailleurs.

Trois travailleurs sur quatre satisfaits des opportunités de développement chez leur employeur

En Belgique, 75% des employés se disent satisfaits des possibilités de développement dans leur entreprise. Ce qui place la Belgique dans la meilleure moitié du classement. Ce chiffre se compare favorablement à la moyenne européenne, où 70% des employés sont satisfaits et 30% estiment que leur employeur n'offre pas suffisamment de possibilités de développement. À peine un peu plus de la moitié (53%) des travailleurs européens indiquent pouvoir décider eux-mêmes des formations qu'ils peuvent suivre.

La compétence professionnelle indispensable en 2021? La capacité d’adaptation!

La capacité d’adaptation est désormais la nouvelle compétence indispensable des travailleurs pour leur emploi actuel ou futur. Deux entreprises sur trois déclarent que la capacité d’adaptation de leur personnel à de nouvelles situations est essentielle à leurs yeux et qu’elles en tiennent compte, entre autres, lors du processus de recrutement. La crise du coronavirus a bien entendu renforcé cette prise de conscience.

Grand potentiel pour le compte formation individuel

Le gouvernement fédéral veut se pencher sur un compte formation individuel qui permettrait aux Belges travaillant à temps plein d’avoir, à terme, droit à cinq jours de formation par an en moyenne. Selon Acerta et sur base d’un sondage mené auprès de 2.000 Belges actifs, le potentiel de ce projet est énorme. Explications.

Un travailleur sur dix incertain pour ses propres compétences

Tous les travailleurs ne trouvent pas que leurs capacités sur le lieu de travail correspondent aux évolutions de l’entreprise. Par conséquent, ils perçoivent certaines compétences comme inutiles. Un travailleur sur dix considère ainsi ses compétences sur le lieu de travail comme superflues. Les travailleurs avec une grande ancienneté et des tâches routinières semblent être les plus nombreux à connaître ces sentiments.

Se recycler? Nécessaire pour les autres, mais pas pour moi!

La formation continue est surtout une réalité chez les travailleurs. Ils sont ceux qui suivent le plus de formations, ce qui est nettement moins le cas des demandeurs d’emploi et des non-travailleurs. De plus, l’apprentissage se fait principalement dans le cadre du job. Pourtant, près de la moitié de la population est d’avis que les travailleurs devraient se recycler en prévision de la transformation, voire la disparition de nombreux jobs. Mais à peine 15% estiment devoir eux-mêmes se recycler.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages