< Retour au sommaire

Des questions sur le licenciement? Thierry, le chatbot, est à votre disposition!

Préavis.be propose un chatbot innovant pour répondre aux nombreuses interrogations des employeurs, une initiative du cabinet d’avocats Claeys & Engels et de la legaltech Lawren.io. « La rapidité de réponse à leurs questions est une donnée de plus en plus importante pour nos clients, confie Olivier Wouters, managing partner de Claeys & Engels. Nous répondons à ce besoin en permettant d’obtenir les informations utiles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. »

L’immédiateté est devenue un must. Les entreprises n’y échappent pas et cela vaut bien évidemment aussi pour des questions complexes comme celles que peuvent susciter les licenciements. Steven Van Belleghem l’écrivait en 2017 dans son livre 'Customers the day after tomorrow': les clients veulent désormais un feedback en temps réel, une réponse immédiate, sans plus attendre. Or, ce besoin ne peut être pleinement satisfait qu'à l'aide d'ordinateurs, en d’autres mots, par des chatbots.

Aujourd'hui, deux ans plus tard, nous constatons que l'objectif du ‘service rapide au client’ est une réalité dans de nombreux secteurs et la profession d'avocat ne peut rester à la traîne. C’est pourquoi, Claeys & Engels entend jouer un rôle de pionnier en la matière.

La consommation rapide vaut aussi pour les services juridiques

« En tant que fournisseur de services juridiques de premier plan dans le domaine du droit du travail, il est important de suivre l'évolution des besoins de nos clients. Tous ne souhaitent pas recourir aux services juridiques de la même manière, déclare Olivier Wouters, managing partner de Claeys & Engels. Nos avocats sont facilement joignables via notre site web, par email ou par téléphone. Cependant, nous remarquons que la rapidité de réponse à leurs questions est une donnée de plus en plus importante pour nos clients. Nous voulons répondre à ces besoins et permettre à nos clients d’obtenir les informations qui leur sont utiles pratiquement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Nous avons ainsi décidé, il y a quelques mois, de travailler avec la société legaltech Lawren.io pour développer nos propres chatbots juridiques. Cela s'inscrit parfaitement dans la stratégie d'innovation de notre cabinet. »

L’innovation technologique au service des clients

Le 15 juin dernier, Claeys & Engels innovait déjà en lançant un chatbot sur les élections sociales (www.socialelections.be). En moins de trois mois, ce chatbot a aidé plus de 815 personnes. Il existait déjà plusieurs lexiques, sites web, blogs, ... sur les élections sociales. Pourtant, beaucoup d'entreprises continuaient à se poser bon nombre de questions. « Outre le fait que les gens souhaitent une information immédiate, beaucoup n'ont pas envie de parcourir des informations détaillées ou lire de longs textes, explique Dries Wijnen, co-fondateur de Lawren.io. Les chatbots aident à structurer l'information et à la rendre disponible rapidement et de manière interactive. L’utilisateur qui pose une question concrète recevra immédiatement une réponse spécifique. Si notre chatbot juridique ne comprend pas une question, il renverra toujours à un thème pertinent où l’utilisateur pourra trouver, d’une manière ou d’une autre, une réponse à sa question. »

Depuis son lancement, le chatbot des élections sociales s’est enrichi des questions posées et réponses apportées. « Il est devenu, en quelque sorte, plus intelligent, nous permettant d’aider nos clients de façon encore plus ciblée », ajoute Olivier Wouters.

Fort de ce succès, Claeys & Engels et Lawren.io lancent à présent un nouveau chatbot en matière de licenciement. Le chatbot dénommé Thierry, du nom de Thierry Claeys, père fondateur du cabinet et créateur de la célèbre grille Claeys utilisée pendant des années pour définir les préavis de licenciement et qui donnait, avant l'introduction du statut unique en 2014, une prévision statistique du délai de préavis qu’accorderaient les juridictions du travail, soit l'intelligence artificielle avant la lettre. L'innovation de ce chatbot est d’offrir en un clic une réponse rapide et pertinente aux questions relatives aux modalités spécifiques de licenciement.

« Nous avons remarqué que de nombreuses entreprises continuaient à se poser des questions sur le licenciement. Sur notre site Internet www.préavis.be, le » entreprises pouvaient déjà obtenir des informations sur la résiliation des contrats de travail. Ce site est d’ailleurs connu d'un large public RH grâce à l’outil qui permet de calculer les délais de préavis et les indemnités de préavis. Dès aujourd'hui, nous allons encore plus loin avec notre chatbot qui nous permettra de répondre de manière simple et rapide à des questions encore plus spécifiques », conclut Olivier Wouters.

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages