< Retour au sommaire

Vaccination obligatoire du personnel: des PME l’envisagent favorablement

Près de la moitié des PME bruxelloises et wallonnes (jusqu'à 250 travailleurs) sont favorables à la vaccination obligatoire de leur personnel sur le lieu de travail. Les employeurs ne sont toutefois pas autorisés à demander des informations sur le statut vaccinal de leurs travailleurs.

C’est ce que montre un sondage mené par SD Worx auprès de 810 chefs d'entreprise et responsables du personnel de PME. À Bruxelles, près de la moitié (45,7%) des PME sont en faveur de la vaccination obligatoire des travailleurs; une sur cinq est contre, près d'une sur trois est neutre. En Wallonie, près de la moitié (45,9%) des PME sont favorables à la vaccination obligatoire des travailleurs, une sur cinq est contre et une sur trois est neutre. La majorité des PME flamandes (64%) sont favorables à la vaccination obligatoire sur le lieu de travail - une PME flamande sur dix est contre et un quart est neutre.

« Les différences de couverture vaccinale entre la Flandre, Bruxelles et la Wallonie se reflètent également dans ces chiffres, commente Tulay Kasap, conseillère juridique chez SD Worx. 46% (soit un peu moins de la moitié) y sont favorables. En Flandre, plus de six PME flamandes sur dix sont favorables à la vaccination obligatoire du personnel. » En tant que juriste, elle souligne que les employeurs ne sont pas autorisés à demander des informations sur le statut vaccinal de leurs travailleurs; il n'est pas question d'une obligation.

Les employeurs (avec un minimum de 50 travailleurs) peuvent désormais s'enquérir de la couverture vaccinale globale de leurs travailleurs auprès de leur propre médecin du travail (ou auprès d’un service externe de prévention et de protection au travail), qui peut consulter la base de données de vaccination, explique Tulay Kasap. « Il s'agit de données relatives à la couverture vaccinale collective dans l'entreprise, jamais individuelle par travailleur. Ces informations peuvent aider l'employeur à élaborer une politique de bien-être appropriée dans l'entreprise. Les différentes régions prennent entre-temps des initiatives pour pouvoir intervenir là où le niveau de vaccination est plus faible. En Flandre, par exemple, une entreprise (de 100 travailleurs ou plus) peut se voir proposer la vaccination par le médecin du travail si le taux de vaccination est inférieur à 70 %. À Bruxelles et en Wallonie, des équipes mobiles de vaccination supplémentaires sont déployées. »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages