< Retour au sommaire

Une « culture d’entreprise innovante » permet de bien se positionner dans la guerre des talents

Une culture d'entreprise innovante contribue à la croissance de l'entreprise. Elle est de plus de nature à aider à gagner la « guerre des talents », indique l’étude Work ReWorked réalisée pour le compte de Microsoft. L'innovation attire non seulement les talents, mais elle constitue aussi un puissant levier de rétention.

Les entreprises ayant une culture d'entreprise innovante ont deux fois plus de chances de connaître une croissance à deux chiffres. Et une telle culture les positionne plus favorablement dans la « guerre des talents »: la majorité des collaborateurs belges dans ces organisations (79%) n’entendent pas changer d’emploi, pour 54% de ceux travaillant dans des cultures d'entreprise moins innovantes.

Par ailleurs, 80% des collaborateurs et 87% des cadres déclarent qu'ils postuleraient au même emploi s'ils travaillent dans un environnement de travail innovant. Dans les entreprises moins innovantes, la proportion n'est que de 60%. En plus d'attirer de nouveaux talents, une culture innovante contribue également à leur rétention.

Dans les entreprises à la culture innovante, les collaborateurs se sentent également davantage soutenus par leurs managers: 60% contre 23% dans des environnements de travail moins innovants. Il y a de plus davantage de chances que leur voix soit entendue (77% contre 54%).

L'étude montre également que l'innovation ne peut pas se passer de technologie. Plus de 85% des répondants belges travaillant dans un environnement innovant déclarent disposer de la technologie nécessaire pour remplir leur mission, contre seulement 48% des employés d'une organisation plus conventionnelle.

La recherche a été menée en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en Finlande, en France, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Norvège, en Autriche, au Portugal, au Royaume-Uni, en Suède et en Suisse par KRC Research et a été supervisée par le Dr Michael Parke, professeur en comportement organisationnel à la London Business School. L'échantillon comprend 600 répondants par pays, dont 500 employés et 100 cadres. Les résultats ont été recueillis en août 2019. En Belgique, 503 employés et 101 cadres ont participé à l'enquête.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages