< Retour au sommaire

Un Belge sur trois ne veut pas retourner sur son lieu de travail

Et plus d’un sur cinq envisage de quitter leur emploi en raison de la manière dont a été gérée la pandémie par leur employeur au cours de ces derniers mois, d’après un sondage réalisé par StepStone auprès de plus de 2.800 personnes. Un répondant sur trois estime ainsi qu’il est encore trop tôt pour reprendre le travail. La même proportion craint des problèmes financiers et mentaux sur le long terme.

Alors que plus d’un tiers des répondants (34%) se réjouit à l’idée de retourner sur leur lieu du travail, 39% n’y sont pas encore prêts. Pour 27% des répondants, la question n’était pas d’application, principalement en raison de la poursuite du travail à domicile. Lorsqu’on leur demande pourquoi ils souhaitent revenir, l’interaction humaine (48%) est le principal facteur de motivation, suivie par le rééquilibrage entre vie professionnelle et vie privée (33%) ou encore la dynamique générée sur le lieu de travail (28%).

Le télétravail séduit et rassure

Pour ceux qui ne veulent pas retourner sur leur lieu de travail, le travail à domicile est le compromis parfait entre travail et santé. Plus de la moitié (53%), apprécie le travail à distance et aimerait continuer à travailler de cette manière dans le futur. 43% craignent d’être contaminés s’ils retournent sur leur lieu de travail, tandis que 26% pensent que leur employeur ne sera pas en mesure de garantir leur sécurité.

Trois périodes envisageables pour retourner travailler

Pour la plupart des salariés, il y a actuellement trois périodes qu’ils estiment préférables pour leur retour au travail:

  • Dès à présent – en juin (57%)
  • En septembre (19%)
  • L’année prochaine (11%)

Ce qu’espèrent les collaborateurs

Une écrasante majorité des personnes interrogées (91%) estime que leur employeur est responsable de leur sécurité sur le lieu de travail. Ainsi, les salariés aimeraient que leurs entreprises prennent certaines mesures telles que:

  • La distanciation sociale (56%)
  • Des horaires flexibles (53%)
  • Le dépistage des anticorps pour COVID-19 (50%)
  • Le travail à distance pour tous quand c’est possible (48%)

Toutefois, lorsque l’on demande les mesures prisent par leurs employeurs, 35% des personnes interrogées déclarent que leur responsable ne prendra aucune mesure supplémentaire pour le retour au travail – en outre, 45% d’entre elles déclarent ne pas savoir ce que leur employeur va mettre en œuvre.

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages