Advertisement
< Retour au sommaire

Travailler durant vos vacances? Peut-être, mais pas n’importe comment…

Travailler le week-end ou les jours fériés nuit à la motivation intrinsèque et entraîne à la fois une moindre satisfaction professionnelle et une moindre qualité de travail. C'est ce que montrent des recherches récentes. La solution si le travail pendant les vacances est inévitable: reformuler mentalement le temps de loisirs en temps de travail. Les employés se sentent alors plus motivés, trouvent le travail plus significatif et font de leur mieux.

La possibilité de décider vous-même du moment où vous travaillerez augmenterait votre motivation: c’est en tout cas une proposition souvent entendue. On peut en déduire que les gens sont plus motivés lorsqu'ils travaillent le week-end ou un jour férié. Les recherches de Laura M. Giurge (London Business School et Université d'Oxford) et Kaitlin Woolley (Johnson Graduate School of Management, Université de Cornell) mettent en évidence le contraire. Le fait de travailler le week-end ou les jours fériés sape la motivation intrinsèque au travail. Le fait de travailler pendant son temps libre entraîne un conflit interne entre la poursuite d'objectifs professionnels et privés. En conséquence, les gens apprécient moins leur travail.

La recherche

Les chercheurs ont analysé les données de plus de 1.200 employés américains qui ont indiqué s'ils travaillaient parfois le week-end ou non ou s'ils travaillaient seulement du lundi au vendredi. La motivation intrinsèque a été mesurée à l'aide d'affirmations telles que « Je trouve mon travail utile » et « Je peux utiliser mes aptitudes et mes compétences dans mon travail ».

Qu’ont-ils constaté? Les employés qui travaillent régulièrement le week-end sont moins intrinsèquement motivés. Cette relation persiste après avoir été vérifiée pour des facteurs tels que le revenu, le niveau d'éducation, le nombre d'heures de travail par semaine et la satisfaction générale de la vie.

Pour approfondir la relation entre le temps de travail et la motivation intrinsèque, ils ont mené quatre expériences supplémentaires avec des employés qui travaillent le week-end et des étudiants qui restent sur le campus pendant les jours fériés. Une expérience a consisté à interroger des étudiants qui étudiaient dans la bibliothèque du campus. Il a été rappelé aux étudiants que c'était un jour férié (« Cette journée est le jour du Président ») ou non (« Nous sommes le 17 février »). Les étudiants à qui on a rappelé qu'ils étudiaient à une époque où les autres avaient un jour de congé ont trouvé leurs cours moins intéressants et moins amusants. En d'autres termes, ils étaient moins intrinsèquement motivés pour étudier.

La solution

Autant les gens considèrent le lundi comme le début d'une nouvelle semaine de travail, autant la plupart divisent leur temps en temps de loisir et temps de travail. Cependant, travailler à un moment que vous considérez comme du temps libre entraîne un conflit entre les attentes et la réalité, avec pour résultat que le travail est considéré comme moins intéressant et moins significatif. Il n'est cependant pas toujours possible de ne pas travailler pendant les week-ends ou les jours fériés. Les chercheurs ont trouvé une stratégie pour ne pas perdre la motivation intrinsèque: en rebaptisant le temps libre en temps de travail.

Dans une des expériences, un groupe de participants a appris que « les gens profitent souvent de leur week-end pour rattraper leur retard dans le travail ou pour prendre de l'avance ». Un autre groupe a été informé que « les gens utilisent généralement le week-end pour se reposer et oublier le travail pendant un certain temps ». Même si les deux groupes ont travaillé pendant leur temps libre, le premier groupe a trouvé son travail plus intéressant et plus significatif que le second.

Enfin, les chercheurs soulignent que le fait de travailler le week-end ou pendant les vacances n'affecte pas la motivation extrinsèque d'une personne à travailler (subvenir aux besoins de la famille, recevoir un salaire). D'autres recherches montrent que la motivation extrinsèque ne suffit pas à elle seule à satisfaire les employés et à les encourager à faire de leur mieux. Ce n'est pas seulement ce que nous faisons qui détermine si nous tirons satisfaction et sens de notre travail, mais aussi le moment où nous le faisons, ce sont les chercheurs qui le décident.

Source: Harvard Business Review

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages