< Retour au sommaire

Six employeurs sur dix n’ont plus un horaire de travail de 9h à 17h

Les entreprises se montrent de plus en plus flexibles au niveau de la limite du temps de travail, montre la dernière enquête publiée par Acerta. Fait étonnant cependant: à l’heure actuelle, 10% des employeurs évaluent encore les performances des travailleurs en fonction de leur présence sur le lieu de travail et de la quantité de travail effectuée, plutôt que de la qualité du travail.

Les employeurs ne sont plus nécessairement à cheval sur les horaires de travail fixes. 63% des répondants à l’enquête réalisée auprès des employeurs ont déclaré qu’ils permettent à certaines catégories de travailleurs de déterminer eux-mêmes leur temps de travail exact en fonction de la charge de travail. Si cela signifie que le personnel travaille plus une semaine que l’autre, 62% des employeurs n’y voient pas d’inconvénient. En d’autres termes, la majorité des employeurs se concentrent davantage sur le travail qui doit être fait que sur le moment où celui-ci doit être fait. Pourvu qu’il soit fait à temps. En même temps, 49% des employeurs pensent qu’il est important pour leurs travailleurs de pouvoir décider eux-mêmes, dans certaines limites, de l’horaire de travail qu’ils prestent.

Pour plus d’un employeur sur dix, le contrôle de la présence reste toutefois un critère d’évaluation important au moment d’évaluer les performances de leur personnel. 17% des employeurs d’ouvriers estiment encore qu’il s’agit du contrôle le plus important pour ce groupe. Les pourcentages pour les employés et cadres sont moins élevés mais s’élèvent tout de même à 14 et 10%, respectivement. Les employeurs évaluent les performances de leur personnel en tenant principalement compte de l’ensemble quantité-qualité. Plus d’un employeur sur trois le fait. De la quantité et la qualité, c’est cette dernière, la qualité, qui s’avère un facteur de contrôle plus important que la quantité.

Sans surprise, le télétravail entraîne plus de flexibilité en matière d’horaires de travail. 58% des employeurs ont indiqué dans l’enquête que les télétravailleurs peuvent prester leurs heures de travail au moment qui leur convient le mieux. Cela ne doit pas nécessairement se faire pendant les heures de travail normalement prévues. 47% des employeurs estiment que leurs travailleurs considèrent qu’il est important ou très important qu’ils puissent choisir l’endroit où ils effectuent leur travail, quoique dans certaines limites. Parmi les travailleurs qui n’ont pas (encore) accès au télétravail, 32% ont indiqué dans une enquête précédente qu’ils étaient demandeurs.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages