< Retour au sommaire

Rémunération flexible: succès de la chaise de bureau, du vélo en leasing et des jours de vacances supplémentaires

Depuis la pandémie de Covid-19, un nombre croissant de travailleurs optent pour des avantages extralégaux qui s'inscrivent totalement dans le cadre du télétravail. Ainsi, un deuxième écran, une chaise de bureau ou d'autres accessoires pour le poste de travail à domicile sont 31% plus populaires aujourd'hui qu'en 2020. 32% de travailleurs en plus choisissent un vélo par l’intermédiaire d’un plan cafétéria. Les jours de vacances supplémentaires connaissent aussi un regain de popularité.

La rémunération flexible et les plans cafétéria, dans lesquels les travailleurs peuvent composer eux-mêmes une partie de leur package salarial, gagnent en importance depuis des années. L'analyse réalisée par Acerta montre que la crise du coronavirus crée un certain nombre de nouvelles tendances notables dans les choix opérés par les travailleurs dans un tel plan de cafétéria. Le prestataire de services RH a comparé les avantages extralégaux de 9.000 travailleurs bénéficiant d'un plan cafétéria en 2021 avec ceux de 2020.

Première constatation frappante: le segment « multimédia », qui comprend également l’équipement du poste de travail (à domicile), s'est considérablement développé. Par rapport à l'année dernière, 31% de travailleurs en plus optent désormais pour des avantages tels qu'un PC, un deuxième écran, une chaise de bureau ergonomique, etc. « Comme le travail à domicile a pris beaucoup d'importance l'année dernière et que tout le monde comprend que cela restera le cas, les travailleurs ne se contentent plus d'un poste de travail ‘de fortune’ quelque part dans un coin de leur maison, commente Catherine Langenaeken, Senior Consultant Legal & Reward chez Acerta. Ils veulent un poste de travail ultra équipé : un clavier supplémentaire, un deuxième écran, une connexion Internet directe, une imprimante, un scanner, etc. L'équipement du poste de travail à domicile ne se limite pas à l'aspect multimédia. Une chaise de bureau ergonomique, un bureau flexible permettant de travailler assis ou debout, et j’en passe. Et pourquoi pas une machine à café, par exemple. »

Le vélo rattrape la voiture

Le segment des solutions de mobilité conserve également sa popularité dans les plans cafétéria. Environ 17% des travailleurs optent pour un vélo ou une voiture de société. La voiture reste importante pour de nombreuses personnes, mais perd tout de même quelques plumes (-40,4% par rapport à 2020). En revanche, le vélo connaît une forte évolution par rapport à l'année précédente: +32%. Toutefois, ce succès doit être nuancé par le fait que (seuls) 5,3 % des travailleurs au total se laissent séduire par un vélo en leasing par l'intermédiaire de leur employeur.

« Les fabricants et les marchands de vélos ont eu du mal à répondre à la demande ces derniers mois: nous nous sommes tous mis au vélo, indique-t-elle. Depuis le coronavirus, le vélo est aussi plus souvent utilisé pour les déplacements domicile-lieu de travail et cela sera encore le cas après la pandémie. Un nombre croissant de collaborateurs prennent un vélo en leasing au travail, mais le potentiel reste très élevé. Reste à savoir si cette tendance signifie également que la popularité de la voiture reculera à partir de maintenant. Il se peut aussi que les travailleurs aient reporté le choix d'une voiture, par exemple à cause du travail à domicile ou parce que les concessionnaires ne recevaient que sur rendez-vous ou ont dû fermer. »

Les vacances plus populaires que les espèces

L’achat de jours de vacances supplémentaires par l’intermédiaire du plan cafétéria peut également constituer une option intéressante pour les collaborateurs. Quelque 14% des travailleurs le font également, soit une augmentation de 23,7% par rapport à l'année dernière. La rémunération en espèces (13,4%), par exemple sous forme de warrants, reste aussi populaire dans le cadre des plans cafétéria mais, pour la première fois, les jours de vacances la détrônent dans la liste des avantages les plus populaires. 

Enfin, le troisième pilier de pension, l'épargne-pension, reste en vogue. Plus d'un travailleur sur cinq (22%) épargne en vue de la pension au moyen du plan cafétéria, il s’agit d’une légère baisse par rapport à 2020 (-4%). « Le coronavirus a clairement montré que les besoins des travailleurs de concrétiser leur salaire différemment sont très individuels. Lorsque les écoles organisent l’enseignement à distance, il est logique que certains parents souhaitent avoir plus de vacances, conclut Catherine Langenaeken. Quand les voyages sont interdits, il est aussi compréhensible que les vacances deviennent beaucoup moins attrayantes pour certaines personnes. C'était également le cas l'année passée, mais nous remarquons aujourd'hui que les jours de vacances supplémentaires ont à nouveau davantage la cote. L'employeur dont le système de plan cafétéria répond le mieux aux besoins des travailleurs tire le meilleur parti de celui-ci, sans aucun coût supplémentaire pour personne. »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages