< Retour au sommaire

Quelles sont vraiment les attentes des jeunes talents?

Une rémunération financière attrayante n’est pas le seul critère décisif pour les jeunes à la recherche d’un emploi, à en croire l’enquête Workforce Preference Survey de PwC, qui évalue les attentes des étudiants et des personnes en début de carrière (16-28 ans) issus de tous les niveaux d’enseignement dans 11 pays, dont 584 sondés en Belgique. La transparence et l’équité, une bonne réputation et la flexibilité sont aussi essentielles pour recruter et fidéliser les talents.

Les résultats de l’étude pourraient constituer un signal d’alarme pour les employeurs qui ne croient pas que les aspects non financiers jouent un rôle important dans la motivation de la main-d’œuvre du futur.
 
Les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas les mêmes attentes que les générations précédentes en ce sens que leurs préférences et leurs habitudes sont principalement influencées non pas par leur lieu de vie, mais par une communauté mondiale sans frontières, étayée par des technologies innovantes et les réseaux sociaux. Comme l’indiquent les résultats de l’étude pour les 11 pays sondés, cet espace virtuel conduit à des schémas mondiaux plutôt que locaux. Un travail intéressant et stimulant est perçu comme essentiel par les personnes interrogées en Belgique, mais elles privilégient également la flexibilité et un environnement de travail à forte dimension sociale. Dans le même temps, l’étude révèle des différences régionales dans les préférences des salariés. L’étude montre qu’un travail intéressant et stimulant, et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée sont les principales priorités en Europe de l’Ouest et du Sud-ouest. Les cultures d’entreprise qui mettent l’accent sur l’humain occupent une place importante en Europe de l’Ouest et du Sud-ouest, tandis que dans d’autres régions, les préférences peuvent être davantage axées sur les aspects financiers et les résultats.
  
« La manière dont les gens travaillent fait l’objet d’une transformation fondamentale, commente Bart Van Den Bussche, associé chez PwC Belgique. L’adoption de technologies émergentes et la prise de décision basée sur les données entraînent une modification des produits, des modèles d’entreprise et des tâches humaines. Les emplois et les compétences évoluent rapidement, et les préférences des demandeurs d’emploi changent, notamment parmi les jeunes générations. Face à une main-d’œuvre de plus en plus diverse, il est clair qu’une formule de rémunération unique ne constitue pas le meilleur moyen de recruter et de fidéliser les talents avec succès. Les organisations doivent redéfinir leur approche en matière de ressources humaines pour suivre cette évolution. Il est donc crucial qu’elles disposent de données fiables sur ce qui motive les jeunes talents lors du choix de leur futur employeur. »

Les jeunes travailleurs envisagent le long terme

Outre un environnement de travail fortement axé sur l’humain, l’enquête souligne également l’importance d’un package financier attractif. Si l’on prend en compte le classement général de l’importance relative des jeunes dans les pays étudiés, on constate qu’ils accordent une très grande valeur à leur salaire de base, à leurs prestations de retraite et à leurs avantages sur le plan de la santé. En termes d’avantages extralégaux, les personnes sondées en Belgique préfèrent un plan de pension, suivi d’une couverture médicale. Cela contredit l’hypothèse courante selon laquelle les jeunes travailleurs envisagent rarement le long terme. Le salaire de base n’apparaît dans le top 3 qu’en Autriche, en Belgique et en Suisse lorsqu’on considère le classement général de l’importance relative.

« La stabilité et la sécurité sont des priorités absolues pour les jeunes demandeurs d’emploi, mais ils pensent aussi au long terme, conclut-il. Étant donné que les résultats de notre étude montrent que les jeunes accordent plus d’importance à un travail intéressant et stimulant ainsi qu’à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée qu’au salaire de base, il est peu probable qu’il soit utile d’essayer d’augmenter le salaire de base. En se concentrant sur les aspects non financiers, les employeurs ont plus de chances d’être attractifs pour les jeunes travailleurs et de répondre à leurs préférences. »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages