< Retour au sommaire

Près de deux francophones sur trois ont adopté un autre rythme durant le télétravail

À partir de cette semaine, le télétravail n’est plus obligatoire. Pour de nombreux travailleurs, voilà qui signifie qu’ils prendront à nouveau le chemin du bureau tous les jours. Ce changement ne se fera toutefois pas sans période d’adaptation. Près de deux Belges francophones sur trois ont en effet adopté un autre rythme de travail durant le confinement, généralement en commençant et en terminant leur journée plus tôt.

C’est ce qui ressort d'une enquête réalisée par Protime, auprès de 1.000 travailleurs belges francophones qui, depuis le début de la pandémie, travaillent souvent ou constamment depuis leur domicile. Durant le confinement et le télétravail qui en a découlé, nombreux sont les travailleurs à s’être affranchis des horaires de travail classiques, en modifiant selon leurs besoins les heures de début et/ou de fin du travail. Pour plus d’un répondant sur six (18%), cette évolution s’est traduite par un temps de travail allongé, car ils commençaient leur journée plus tôt et la terminaient plus tard.

À la question ‘Quelle formule de travail à domicile vous correspond le mieux?’, voici les réponses reçues:

  • Je respecte les heures de bureau à la maison (37%)
  • Je commence plus tôt ma journée de travail et finis plus tôt (24%)
  • Je commence plus tôt ma journée de travail et finis plus tard (18%)
  • Je commence plus tard ma journée de travail et je finis plus tard (7%)
  • Je commence plus tard et je finis plus tôt ma journée de travail (7%)
  • Je travaille en ‘blocs’ durant la journée (par exemple le matin tôt et le soir un certain nombre d’heures) (4%)

Observation marquante, ce sont davantage les femmes (43%) que les hommes (32,5%) qui ont conservé leur horaire de travail. À l’inverse, les hommes (27%) sont plus nombreux que les femmes (21%) à avoir commencé leur journée de travail plus tôt, pour la terminer plus tôt également.

Plus de volume de travail, malgré les tâches privées

Le retour au bureau requerra de la part des travailleurs une réelle adaptation, et ce pour diverses raisons.

De nombreux (ex)télétravailleurs ont en effet pris l’habitude de s’occuper, pendant leurs heures de travail, de tâches privées, comme ‘faire la lessive’ (65%) ou ‘aller chercher les enfants à la crèche ou à l’école’ (59,9% des répondants vivant avec des enfants). Cette immixtion des tâches privées dans la sphère professionnelle n’a cependant pas nui aux prestations des travailleurs, tout au contraire. Près de deux répondants sur trois (65%) affirment qu’ils ont abattu davantage de boulot sur une journée qu’avant la pandémie. L’inverse est vrai pour plus d’un quart des répondants (28%), tandis que 6% des personnes interrogées ne se sont pas exprimées sur cette question.

Top 5 des tâches effectuées de temps en temps durant les heures de travail

  • Faire des lessives (65%. 73% des femmes et 58% des hommes)
  • Ranger, nettoyer, faire la vaisselle (64%. 66% des femmes et 62% des hommes)
  • Cuisiner (63%. 63,5% des femmes et 62% des hommes)
  • Faire les courses (49%. 42% des femmes et 54% des hommes)
  • Faire du sport (43%. 33,5% des femmes et 51% des hommes)

« Au cours de cette année de télétravail, nous avons été très nombreux à adopter notre propre rythme de travail, en étant actifs professionnellement aux moments qui nous conviennent le mieux et au cours desquels notre productivité est maximale, conclut Sophie Henrion, porte-parole de Protime. Et c’est une bonne chose! À l’heure où le travail ‘hybride’ devient la norme, il est crucial de se concerter au sein de l’équipe quant aux heures de travail. Comme manager, comment gérer une équipe dont les membres travaillent à des heures différentes, tantôt au bureau, tantôt à leur domicile ? Et comme travailleur, comment conserver un rythme de travail optimal et continuer à s’acquitter de menues tâches privées, tout en évitant de travailler trop et en restant disponible pour le boulot ‘en dehors des heures’ ? La solution est simple : en supervisant en permanence tous ces paramètres ! Pour ce faire, il est essentiel de disposer d’un système moderne d’enregistrement du temps de travail. Rien de tel pour ‘prendre le pouls’ de votre travail et pour conserver une vue d’ensemble de l’équipe. »

Méthodologie

L’enquête en ligne a été réalisée entre le 17 février et le 1er mars 2021 par l’agence iVOX pour le compte de Protime. 1.000 travailleurs belges francophones qui, depuis le début de la pandémie, travaillent souvent ou constamment depuis leur domicile, ont été interrogés. L’enquête est représentative en termes de genre, d’âge et de diplôme. La marge d’erreur maximale est de 3,02%

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages