Advertisement
< Retour au sommaire

Premier signal positif: les jours prestés augmentent à nouveau légèrement

Depuis la semaine dernière (30-31 mars), une légère augmentation des jours prestés a été observée, après un net recul en mars, indique SD Worx qui traite près d’un tiers des salaires du secteur privé. La moitié de nos secteurs parviennent à maintenir 50% de jours ouvrés. Seul un secteur sur six (16%) maintient plus de 80% de jours travaillés.

Depuis la semaine 12 (semaine du 16 mars), certains secteurs sont dans le rouge, avec moins de 50 % de jours prestés. La différence est surtout frappante par rapport à la semaine 10 (2 mars, la semaine suivant les vacances de carnaval), où plus de la moitié des secteurs (56%) chiffraient au-dessus des 80% de jours de travail. En semaine 14, la proportion augmente de moins de 20% de jours de travail, mais la proportion au-dessus de 80% augmente aussi légèrement.

« Au mois de mars, nous avons vu l’emploi chuter au cours des semaines 12 (semaine du 16 mars) et 13 (semaine du 23 mars), quand les mesures gouvernementales supplémentaires du 18 mars sont entrées en vigueur, analyse Virginie Bertrumé, directeur régionale PME de SD Worx. La semaine 9 est celle des vacances de carnaval ; l’emploi a repris pendant la semaine 10. Depuis la semaine dernière (semaine 14), nous constatons à nouveau une légère augmentation ou stabilisation. Nous espérons que ce premier signal se confirmera avec le temps. Les plus touchés sont les ouvriers qui sont retombés à moins de 40% de jours ouvrés dans la semaine 13; pour les employés, le creux a également été atteint au cours de la semaine 13, avec une moyenne de 70 % de jours ouvrés. »

Secteurs les plus actifs actuellement


Un secteur sur six (16%) parvient à maintenir plus de 80% de jours ouvrés au cours de la dernière semaine de mars. Il s’agit notamment des secteurs cruciaux et des services essentiels, comme les services d’utilité publique, les banques, les assurances, le secteur pétrolier et le secteur alimentaire (à 85% ou plus).  Nous observons aussi un regain d’activité parmi les secteurs qui ne sont pas soumis à la fermeture générale des magasins, comme les pharmacies (85%).

« Ce sont surtout les secteurs avec de nombreux employés qui parviennent à continuer à travailler grâce au télétravail, ou encore les secteurs qui peuvent appliquer la distanciation sociale, observe-t-elle. En outre, le secteur des soins de santé, qui comprend les hôpitaux, les résidences-services et les soins à domicile, est parvenu à prester 71 % des jours ouvrés la semaine dernière, malgré la pression qu’il subit. Il y a une différence entre les hôpitaux (75 %), les centres de soins résidentiels (68 %) et les soins à domicile (67%).

Secteurs les plus touchés actuellement


« Les secteurs les plus touchés comptent notamment les secteurs qui doivent obligatoirement fermer, comme l’horeca, ou qui sont confrontés à des problèmes d’approvisionnement ou à une chute des ventes (comme l’aviation 36%) mais aussi les secteurs avec de nombreux ouvriers (comme la construction avec 27%). Les petits indépendants, comme les électriciens (35%), les coiffeurs, les garages et les magasins de vêtements, sont également touchés. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages