< Retour au sommaire

Plus de neuf salariés sur dix prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux transformations

Depuis le début de la crise sanitaire, 93% des directeurs RH et de la formation disent avoir fortement adapté leur offre de formation pour continuer à former leurs équipes. Pour la moitié d’entre eux, c’est plus de 50% de l’offre qui a été adaptée/renouvelée. L’effort de formation a ainsi pu être poursuivi: majoritairement, 30 à 60% du corps social des organisations a pu bénéficier d’une action de formation depuis mars 2020. Du côté des salariés, une tendance se confirme: ils sont de plus en plus à l’initiative des formations suivies.

Ces enseignements ressortent du baromètre international « Transformations, Compétences et Learning » du groupe français Cegos. Pour cette édition 2021, 2.643 salariés et 365 directeurs RH ou de la formation d’organisations des secteurs privé et public de 50 collaborateurs ou plus, ont été interrogés dans six pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique Latine.

Sans surprise, la crise a accéléré la tendance déjà observée de montée en puissance des dispositifs à distance et blended. 50% des répondants RH et Formation ont déployé du distanciel en ligne, et 48% des dispositifs mixtes. C’est au Brésil (63%) et à Singapour (58%) que les formations mixtes, hybrides, ont été le plus souvent mises en place. La crise sanitaire a pleinement joué comme un accélérateur de tendance en faveur de la formation à distance. Plus précisément, les classes virtuelles ont été fortement privilégiées, tout comme les modules e-learning. Les thématiques de formation ont été directement corrélées aux enjeux et impacts de la crise sanitaire: ainsi, « bien télétravailler » a été la thématique la plus souvent déployée depuis mars 2020, suivie de « manager à distance » et de « piloter des projets à distance ».

Désormais, la formation à distance s’inscrit dans une tendance durable: en France, 85% des salariés et 86% des directeurs RH et Formation estiment que les formations désormais organisées par leur entreprise/organisation auront lieu davantage à distance qu’avant la crise sanitaire.

Déjà constaté l’an dernier, le risque d’obsolescence des compétences est avéré: en moyenne, selon les DRH/Formation, 45% des emplois de leur organisation présentent un risque d’obsolescence des compétences dans les trois ans à venir. L’effort de formation est donc essentiel pour armer les salariés des compétences indispensables pour l’avenir. 45% des répondants pointent toutefois une difficulté croissante à faire coïncider les besoins en compétences de leur organisation avec l’offre de formation.

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages