< Retour au sommaire

Peu de camaraderie et moins de solidarité au travail

Dans quelle mesure sommes-nous 'bienveillants’ les uns envers les autres au travail ? En général, il apparaît que la distance physique influence clairement la distance émotionnelle. Voici les conclusions les plus frappantes de l'étude.

C’est Indeed qui a étudié l'influence de Covid-19 et du travail à domicile sur le lien affectif entre collègues. Il en ressort que les collègues éprouvent moins d'amitié et de solidarité, bien que l'âge et le sexe jouent un rôle majeur.

Nos meilleurs collègues, ceux avec qui nous nous entendons mieux que les autres, sont, selon la moitié des personnes interrogées (45%), des amis sur le lieu de travail mais pas plus. Plus d'une personne sur cinq a déclaré qu'elle considérait certains de ses collègues comme de véritables amis. Il s'agit le plus souvent de femmes (60%) et de salariés néerlandophones (58%).

Hommes-femmes

Au cours des deux dernières années, 46% des travailleurs à domicile ont organisé une rencontre avec un collègue après le travail. Fait remarquable : les hommes (52%) l'ont fait plus souvent que les femmes (40%). Ce sont surtout les jeunes employés de moins de 35 ans (58%) qui le font, et les collègues francophones se voient plus souvent après le travail que les néerlandophones (54% contre 39%).
Au cours des deux dernières années de travail à domicile, le contact avec le patron n'a pas toujours été facile. 5 % des travailleurs à domicile disent qu'ils entendent trop souvent leur patron et veulent être laissés tranquilles, tandis que 27 % souhaiteraient en fait plus de contact avec leur patron.

Nous discutons des problèmes au travail avec nos partenaires

Ceux qui ont eu une mauvaise journée de travail pendant la période de télétravail, ne pouvaient pas en discuter avec ses collègues au bureau comme avant. Comment cela a-t-il été résolu ? Près de 40% ont d'abord discuté d'un problème avec leur partenaire ou leur colocataire, un sur trois a cherché une solution lui-même. Les femmes (27%) ont envoyé un message à un collègue plus souvent que les hommes (19%). 12 % des hommes se sont quand même rendus au bureau, contre 8 % des femmes. Ceux qui considèrent les bons collègues comme de vrais amis leur font également plus souvent appel : 36% leur envoient un message. Ceux qui considèrent leurs collègues comme de simples collègues sont plus susceptibles de se débrouiller seuls : 42% ont dû résoudre le problème eux-mêmes.

Moins de solidarité

En outre, deux travailleurs sur cinq affirment qu'il y a moins de solidarité entre collègues aujourd'hui qu'avant la Covid. Selon 40 %, la distance entre collègues a également augmenté, et même 67 % pour les employés de moins de 35 ans qui travaillent à domicile. En revanche, deux tiers des employés des PME (jusqu'à 10 employés) pensent que la Covid n'a eu aucun impact sur cette solidarité.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages