< Retour au sommaire

Open space ou travail à distance: la qualité du matériel audio peut faire la différence

Le développement des open spaces a pu avoir des avantages en matière de collaboration, mais il engendre également de nombreuses sources possibles de distraction. Les plaintes les plus courantes sont notamment le fait d'être dérangé par des collègues bruyants (50%), de devoir supporter des niveaux de bruit importants au travail (48%) et d'être sans cesse interrompu (46%).

C’est ce qui ressort d’une étude menée pour le compte d’EPOS auprès de 2.500 personnes, et d’après laquelle 95% des travailleurs d'aujourd'hui rencontrent des difficultés audios qui ont une incidence sur leur concentration et leur efficacité. Avec la multiplication des technologies et l'évolution des horaires et lieux de travail traditionnels, le nombre d'appels téléphoniques, de conférences téléphoniques et de téléconférences a également augmenté dans le monde professionnel actuel. Ces canaux de communication présentent des inconvénients. Ainsi, les utilisateurs mentionnent les trois principales sources de frustration suivantes: la gêne occasionnée par le bruit de fond (42%), le fait de devoir répéter ce que l'on vient de dire (34%) et le fait de devoir demander à son interlocuteur de répéter une information (34%). Au total, 87% des personnes interrogées ont vécu, au moins une fois, une expérience difficile liée à la mauvaise qualité sonore des appels, que ce soit au bureau ou en télétravail.

Ces difficultés audios engendrent également une perte de productivité. En effet, les utilisateurs perdent en moyenne 29 minutes par semaine à cause de la mauvaise qualité sonore de leurs appels vocaux. Pour le travailleur à temps plein moyen, cela représente un peu plus de trois jours perdus. Et du point de vue de l'employeur, cette perte de productivité a des répercussions pécuniaires importantes. D'après les décideurs, les appels de mauvaise qualité audio donnent naissance à des clients insatisfaits (23%), engendrent une perte financière due à la prise en charge inadaptée d'une tâche (18%), provoquent la perte d'un contrat important qui entraîne une perte financière pour l'entreprise (18%) ou même la perte d'un appel d'offres (19%). Ainsi, ces conséquences négatives pourraient être supérieures à trois jours de perte de productivité par employé.

Cette étude met en évidence l’importance de disposer d'équipements audio de qualité tels que des micro-casques et speakerphones, et ce aussi bien pour l'émission que pour la réception d'appels. Par exemple, certaines des meilleures solutions de micro-casques actuellement sur le marché intègrent des fonctionnalités telles que la technologie de réduction de bruit basée sur l'IA. Ainsi, un collègue bruyant ou un environnement de travail sonore ne sont plus source de distraction.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages