< Retour au sommaire

Les professionnels HSE toujours plus jeunes et plus « multitâches »

Le profil du spécialiste Hygiène, Sécurité, Environnement (HSE) moyen connaît une profonde mutation: de plus en plus de jeunes choisissent ce métier et l’éventail de leurs tâches s’élargit. Afin de les mener à bien, ce dernier recourt volontiers aux outils numériques, notamment pour se former. E-learning, webinaires et vidéos de formation en ligne ont le vent en poupe.

Tous les deux ans, dans le cadre de l’enquête « HSE Trendcatcher », Wolters Kluwer Belgium analyse les tendances dans le domaine de la santé, de la sécurité et de l’environnement. Plus de 400 personnes ont été interrogées, dont des professionnels HSE (conseillers en prévention, coordinateurs environnementaux, etc.) et des managers de niveau C d’entreprises de différentes tailles issues de différents secteurs. Cette dernière édition met en lumière un afflux important de jeunes collaborateurs: 20% des répondants ont aujourd’hui entre 21 et 35 ans, ce qui témoigne d’un net rajeunissement de la profession par rapport à 2017.

« Il y a quelques années, le profil du professionnel HSE répondait encore au stéréotype de l’expert qui a généralement de nombreuses années d’expérience dans la même entreprise et qui, au départ d’un autre poste au sein de cette entreprise, a évolué vers la fonction de responsable HSE, commente Veerle Van Roij, Segment & Business Development Manager HSE chez Wolters Kluwer. Mais l’introduction d’une filière HSE dans l’enseignement supérieur, notamment, a clairement changé la donne. De plus en plus de jeunes décrochent leur premier emploi en tant que spécialiste de la santé, de la sécurité et de l’environnement. Et cette tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années. »

L’importance des outils numériques se renforce

Les entreprises se tournent de plus en plus vers les outils numériques pour former leurs collaborateurs HSE. L’e-learning arrive en tête, avec 38% des répondants qui utilisent régulièrement cet outil, mais les webinaires (20%) et les vidéos de formation en ligne (16%) sont de plus en plus prisés. Le recours à la réalité augmentée (RA) et à la réalité virtuelle (RV) reste balbutiant: 6% seulement des personnes interrogées ont déjà utilisé la RA. Par contre, les méthodes de formation traditionnelles restent très présentes: 72% des entreprises proposent des formations classiques et 46% optent pour des réunions courtes et ciblées pour transmettre les connaissances. La technologie fait également son chemin dans d’autres domaines du secteur HSE. Les professionnels HSE sont de plus en plus nombreux à se familiariser avec les possibilités des logiciels de conformité et de gestion HSE.

Le RGPD n’est pas connu, ni mis en œuvre partout

Malgré l’attention nécessaire accordée ces dernières années à l’introduction de la législation sur la protection de la vie privée (RGPD), un certain nombre de répondants admettent ne pas savoir ce qu’implique cette réglementation. Concrètement, cela concerne 11% des professionnels HSE et 16% des managers de niveau C. Au total, 14% et 9% d’entre eux respectivement indiquent connaître les implications de la norme, mais ne pas avoir l’intention de la mettre en œuvre en 2020.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages