< Retour au sommaire

Les jeunes privilégient la flexibilité et un travail intéressant plutôt que le salaire

Un travail intéressant et stimulant: c’est la priorité donnée par les jeunes de 19 à 28 ans quand on leur demande ce qu’ils attendent de leur (futur) employeur. Même — ou surtout — à l’ère du Covid-19, les interactions avec les collègues restent primordiales, tout comme la formation opérationnelle et technique et la stimulation de l’innovation.

Ces enseignements ressortent d’une enquête de PwC qui a sondé 584 jeunes Belges âgés de 19 à 28 ans quant à leurs perceptions afin de mieux comprendre ce qu’ils attendent de leurs futurs employeurs. La « nouvelle normalité » créée par la crise du COVID-19 a également suscité de nouvelles attentes au sein des générations Y et Z, qui accordent désormais plus d’importance aux aspects non financiers du travail.

Un travail intéressant, quitte à partir à l’étranger!

En termes d’importance globale, avoir un travail intéressant et stimulant et un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée (horaires et temps de travail flexibles) sont les préférences qui ont le plus de succès parmi les répondants. Ces deux éléments sont en effet mieux classés que le salaire de base, qui arrive en troisième position.
 
L’importance d’un défi professionnel stimulant et du développement personnel est également un moteur de la mobilité. Plus de deux tiers (67%) des sondés indiquent être prêts à se déplacer en Belgique pour un emploi intéressant. L'emploi à l'étranger occupe la deuxième place après Bruxelles comme lieu de travail le plus prisé: 44% des personnes interrogées étant prêtes à envisager un déménagement international à des fins professionnelles; pour 70% de ce groupe, la principale motivation est d'avoir un emploi stimulant.

Après le travail, les interactions avec les collègues et les formations

Si l’essor du travail à distance est perçu comme le changement permanent le plus notable sur le lieu de travail, la dimension interpersonnelle reste toutefois un aspect essentiel parmi les préférences des travailleurs. 41% des sondés travaillent actuellement à temps plein et soulignent l’importance des interactions avec leurs collègues. Ce besoin de contact direct avec les collègues se hisse en 4e position dans la liste de leurs aspects préférés du travail. Point intéressant: cet aspect s’avère également crucial pour les répondants qui ne travaillent pas encore.

« Il est clair que pour beaucoup de gens, les interactions stimulantes et positives avec les collègues font partie intégrante du travail et ont été mises à rude épreuve pendant la crise du COVID-19 , commente Philip Maertens, Partner, People & Organisation chez PwC Belgique. L’enquête a été menée avant, pendant et après le confinement. Nous avons constaté des changements dans l’importance accordée à la formation opérationnelle et technique, ainsi qu’au partage des idées et à l’innovation, qui ont obtenu un score plus élevé pendant le confinement et ont encore augmenté après. L’importance du profil et de la raison d’être de l’entreprise s’est également accentuée pendant et après cette période. Ces résultats suggèrent que les entreprises qui jouent un rôle clé dans la société et qui investissent pour rester pertinentes ont réussi à se démarquer dans l’esprit des travailleurs pendant la crise. »

Le package salarial idéal?

Outre la rémunération de base, satisfaire les attentes des travailleurs de demain implique revoir la composition du package salarial. En ce qui concerne les avantages extralégaux, les répondants âgés de 21 à 28 ans plébiscitent en effet d’abord un plan de pension et puis ensuite une assurance médicale. Ce choix va à l’encontre de l’hypothèse classique selon laquelle les plus jeunes travailleurs envisagent rarement le long terme.
 
« Une autre conclusion qui ressort clairement de cette étude est que les jeunes veulent de la flexibilité pour adapter leur package salarial en fonction de leurs préférences, explique Bart Van den Bussche, Director, People & Organisation chez PwC Belgique. Dans le domaine des avantages extralégaux, la liberté de personnaliser les avantages se classe au troisième rang, juste derrière les prestations de retraite et de santé. Notre étude montre une grande diversité à la fois dans le panel de travailleurs et dans leurs préférences. Nous pouvons en déduire qu’un package salarial flexible peut aider les employeurs à renforcer la relation avec leurs talents au fil du temps. Les préférences personnelles évoluent également. En ce sens, un plan de rémunération sera plus attractif à l’avenir s’il offre aux travailleurs la possibilité de réaligner leur package salarial. De même, il est important pour les organisations de bien comprendre les éléments nécessaires pour améliorer leur proposition de valeur d’employeur et faciliter la rétention des talents. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages