< Retour au sommaire

Les doubles pécules ont commencé à tomber: reste à planifier les vacances…

Plus de 70.000 employés du secteur privé auraient déjà reçu leur double pécule de vacances au cours des quatre premiers mois de cette année, d’après Acerta. Il s’agit surtout de travailleurs actifs dans de grandes entreprises. Cela dans un contexte où la question se pose toujours de savoir comment planifier les jours de congé économisés cette année.

La plupart des employés reçoivent leur double pécule de vacances ce mois-ci ou le mois qui suit, car de nombreux employeurs choisissent de le payer juste avant la prise des vacances principales, en été. Toutefois, chaque année, une petite partie des employés reçoit déjà son double pécule de vacances au cours des premiers mois de l’année. Cette année, cette part s’élève à environ 4,2% de tous les employés du secteur privé pour lesquels Acerta effectue le calcul salarial. En extrapolant ces données à l’ensemble des employés du secteur privé, nous parvenons à un total de 71.085 employés qui ont déjà reçu leur double pécule de vacances. L’avantage est que ces employés, s’ils réservent leur voyage d’été au printemps, peuvent immédiatement utiliser leur argent de vacances à cette fin. Ce sont surtout les travailleurs des grandes entreprises qui peuvent compter sur le versement du pécule de vacances durant les quatre premiers mois de l’année. « Malgré la pression sur la trésorerie, le paiement du double pécule de vacances reste respecté par les employeurs », observe Laura Couchard, juriste chez Acerta.

Les employeurs conciliants

Il est pratiquement certain que, cette année, une bonne partie des entreprises paieront à nouveau le double pécule de vacances en mai ou juin. Reste à savoir quand les travailleurs prendront leurs vacances. Selon les chiffres d’Acerta, 30% de vacances de moins qu’à la période de Pâques de l’année dernière ont été prises à la même période cette année. En temps normal, Pâques est une période de vacances populaire, mais cette année, elle est tombée en plein confinement. De ce fait, un certain nombre de projets de vacances ont été annulés.

« Les vacances sont quelque chose que l’on planifie à l’avance, la demande de vacances proprement dite peut être introduite plus tard, explique-t-elle. Même si les vacances étaient déjà planifiées ou déjà convenues avec l’employeur, l’employeur et le travailleur peuvent convenir d’ajuster les vacances prévues. Cette année, le confinement a sans doute fait en sorte que les travailleurs ne trouvaient pas ‘utile’ de prendre des vacances. Ce voyage (à la côte belge ou à l’étranger) ne pouvait quand même pas se faire. Et manifestement, les employeurs se sont montrés conciliants. C’est ce que nous déduisons des chiffres des jours de congé réellement pris durant la période de Pâques. Ils étaient donc nettement moins nombreux que d’habitude. »

L’incertitude qui entoure le coronavirus signifie que la période pendant laquelle les travailleurs prendront leurs vacances annuelles est devenue beaucoup plus courte. « Le but n’est pas que les employeurs et les travailleurs soient contraints de constater en décembre qu’il reste des dizaines de jours de congé à prendre, poursuit Laura Couchard. Les employeurs doivent en effet autoriser les vacances avant la fin du mois de décembre. Ils ont donc tout intérêt à encourager leurs employés à planifier leurs vacances en temps utile. C’est pourquoi, nous conseillons aux entreprises de préciser le plus rapidement possible qui souhaite prendre des vacances à quelle période. Il ne doit pas nécessairement s'agir d'un planning soumis, mais un aperçu général est certainement intéressant. Cela donnera non seulement aux travailleurs une perspective, mais est également important pour la continuité des entreprises plus tard dans l’année, car elles doivent s’assurer qu’elles peuvent continuer à fonctionner avec un personnel suffisant. Tous les jours de congé devront être pris au cours de cette année calendrier. Le législateur ne fera pas non plus d’exception cette année. »

Des jours de congé peuvent être épargnés

Certains travailleurs ont, en plus de leurs congés légaux, des jours de congé supplémentaires, comme des congés d’ancienneté ou liés à l’âge. Les employeurs et les travailleurs peuvent gérer ces jours de congé supplémentaires plus librement. S’il n’est pas possible de planifier ces congés de manière souhaitable pour les mois restants de 2020, ces jours supplémentaires peuvent par exemple être épargnés sur un compte-carrière.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages