< Retour au sommaire

Les collègues et l'ambiance au bureau l'emportent sur le télétravail

Suite au télétravail obligatoire, plus de deux salariés sur trois sondés par Tempo-Team ont pris conscience de l'importance, pour leur motivation et l'agrément ressenti au travail, des contacts avec les collègues. Plus d'un tiers des salariés disent regretter la présence de leur patron… et même les embouteillages pour rejoindre le travail!

Tempo-Team a sondé à la mi-mai un échantillon représentatif de salariés de Belgique afin de mieux cerner ce qui leur a le plus manqué durant le confinement. Pour deux répondants sur trois, c'est surtout l'ambiance au travail et la présence des collègues; pour près d’un sur deux, c'est le confort du lieu de travail habituel et la séparation nette entre travail et vie privée.

2 salariés sur 3 plus productifs au bureau qu'à la maison

Toutefois, un salarié sur trois préfère poursuivre le travail à domicile après la période de confinement. Le principal argument: la plus grande liberté d'organiser la journée de travail soi-même. Un télétravailleur sur deux assure également être plus productif à la maison qu'en entreprise; à l'inverse, deux salariés au bureau sur trois prétendent y être plus efficients qu'à la maison.

87% réclament une attitude optimiste

Une moitié des Belges sont persuadés que le travail ne sera plus jamais comme avant la pandémie. La 'nouvelle norme' sur le lieu de travail conjuguée à l'incertitude pour l'emploi requiert à la fois une forte résilience et une grande capacité d'adaptation. Selon près de neuf travailleurs sur dix, surmonter la crise économique et sanitaire ne sera possible qu'avec un état d'esprit optimiste.

La crise sanitaire rend les bureaux plus tranquilles

Pour près de la moitié des salariés interrogés, les mesures actuelles exigeant une distanciation physique entre les postes de travail sont considérées comme une bénédiction plutôt qu'un fléau, entre autres parce que leur lieu de travail est devenu plus calme. Deux répondants sur trois déclarent que les mesures de distanciation physique n'empêchent pas de discuter entre collègues, de prendre des pauses et du bon temps ensemble.

Seul un salarié sur quatre craint que ces mesures d'éloignement soient mal respectées dans l'entreprise. Dans le groupe qui n'a pas encore repris le chemin de l'entreprise, la proportion de travailleurs inquiets (30%) est bien supérieure à celle du groupe qui a repris son poste de travail habituel (20%). Chez les télétravailleurs, la moitié des répondants espère d'ailleurs postposer tant que possible leur retour en entreprise.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages