< Retour au sommaire

Les Belges épargnent en masse des jours de vacances

Ces dernières vacances de Pâques, les travailleurs belges ont pris en moyenne 13% de vacances en moins que pendant celles de 2020. Et à cette époque, le nombre de jours de vacances pris était déjà à un niveau historiquement bas. Par rapport à l'année 2019 sans coronavirus, on prend actuellement un tiers de jours de congés en moins. Si les travailleurs continuent à amasser leurs congés, les entreprises sans planning de vacances se retrouveront en difficulté sur le plan opérationnel.

Les travailleurs se bousculent pour demander un congé auprès de l'employeur au moment qui leur convient le mieux. Ces dernières années, le Belge n'a jamais pris aussi peu de congés qu'au cours des quatre premiers mois de 2021, montre l’analyse menée par Acerta sur la base des données de 260.000 travailleurs. Jusqu'en avril, à peine 2% des heures ouvrables ont été réservées pour des vacances, soit une baisse de 18% par rapport à 2020 et de 31% par rapport à 2019.

Ces dernières vacances de Pâques, le Belge s’est également montré très économe avec ses jours de vacances. 4,4% des heures ouvrables n'ont pas été prestées à ce moment-là pour cause de vacances. Un faible pourcentage pour une période de vacances très populaire en temps normal. Il s'agit d'une baisse de 13% par rapport à l'an dernier et de 37% par rapport à l'année 2019 sans coronavirus.

« Il n'a jamais été aussi important que maintenant pour les entreprises de déjà établir un planning de vacances clair et d'en convenir avec les travailleurs bien avant l'été, observe Laura Couchard, juriste chez Acerta. Dans de nombreuses entreprises, on se bouscule déjà actuellement pour réserver les meilleures périodes de vacances. Il existe également des dispositions légales qu’il faut respecter, comme l'interdiction de transférer des vacances légales, le droit à au moins deux semaines de vacances consécutives, les règles de priorité pour les parents d'enfants en âge scolaire, l'attention portée au fonctionnement de l'entreprise proprement dite, etc. Vient donc également s’ajouter à cela cette année la réalité du coronavirus, qui réduit la nécessité d'un congé occasionnel, non planifié longtemps à l'avance. Et l'appel des pouvoirs publics à planifier vos vacances en fonction de votre vaccination rend le puzzle encore plus complexe. »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages