< Retour au sommaire

L’emploi pour la première fois en hausse depuis la crise du coronavirus

L’emploi a progressé de 1,4% par rapport à janvier 2020. Seuls le secteur de l’horeca (- 5,3%) et l’industrie métallurgique et manufacturière (- 4,9%) ne sont pas (encore) revenus au niveau d’avant la crise. C’est ce qui ressort d’une analyse d’Acerta sur la base des données de plus de 30.000 entreprises. Les entreprises ont conclu de nouveaux contrats de travail surtout ces six derniers mois, ce qui représente une hausse de 4,3%.

« Il est étonnant de constater que l’emploi est déjà plus élevé qu’avant la crise du coronavirus, et ce dans tous les secteurs en moyenne, commente Laura Couchard, conseillère juridique chez Acerta. Autrement dit, les entreprises engagent à nouveau et la création d’emploi en juin est déjà supérieure à celle d’avant la crise. Les mesures de soutien du gouvernement ont sans aucun doute aidé les entreprises à traverser cette période difficile et les licenciements ont été contenus (du moins dans la plupart des entreprises). Depuis janvier, 4,3% d’emplois supplémentaires ont même déjà été créés par rapport à janvier 2020. »

Deux secteurs ont continué à créer plus d’emplois tout au long de la crise: le secteur de la construction (+ 4,1%) et le secteur alimentaire (+ 3%). En juin 2021, presque tous les secteurs comptaient plus de personnel qu’en janvier 2020. Seuls le secteur de l’horeca (- 5,3%) et l’industrie métallurgique et manufacturière (- 4,9%) n’ont pas encore atteint leur niveau d’effectifs d’avant la crise et encore moins créé d’emplois supplémentaires.

Mesures de soutien remaniées

Si le gouvernement a lancé une série de mesures de soutien destinées aux entreprises afin qu’elles puissent garder la tête hors de l’eau – pensez au système du chômage temporaire – il encourage également la croissance de l’emploi. « Dans un premier temps, le gouvernement a misé sur la ‘survie’ des organisations et la stabilité de l’emploi, précise-t-elle. Pour les secteurs particulièrement touchés, notamment l’hôtellerie, l’événementiel et les voyages, le gouvernement a même tenté de maintenir l’emploi en octroyant des réductions de cotisations de sécurité sociale, à condition toutefois que ces entreprises conservent leur personnel actuel et investissent dans sa formation. Dans l’intervalle, une ‘réduction de relance’ a été annoncée pour le troisième trimestre et pour tous les secteurs, moyennant une réduction du chômage temporaire ou la création de nouveaux emplois. L’accent n’est donc plus seulement mis sur la stabilité de l’emploi, mais aussi sur sa croissance. »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages