< Retour au sommaire

Le top des diplômes pour vite trouver un emploi

view.brussels, l’Observatoire pour l’emploi et la formation dans la région capitale, a réalisé un classement des filières offrant actuellement les meilleurs et plus rapides perspectives d’emploi aux jeunes diplômés bruxellois. En tête des secteurs porteurs : l’enseignement, les sciences appliquées, le paramédical. Avec la particularité que les femmes trouvent plus facilement un emploi que les hommes…

Y a de l’espoir et cela quel que soit le niveau d’étude des demandeurs d’emploi, même si les filières porteuses varient en fonction de celui-ci. Pour ceux uniquement munis d’un diplôme de secondaire supérieur, ce sont la garde d’enfant, les soins infirmiers (77,2%), la sécurité (72,7 %) ou le domaine industriel (72,2%) qui ouvrent les bras aux jeunes travailleurs.

Pour ceux qui décrochent un baccalauréat, le taux de sortie vers un domaine ou un autre performe : l’enseignement (95,6% ). Suivi par le paramédical (88,7%), le travail social et l’aide aux personnes (84,7%) et l’informatique (83%).

Enfin, pour les détenteurs d’un Master, les perspectives sont aussi engageantes. Dans les sciences appliquées surtout qui affichent un taux de sortie vers l’emploi très élevé (93,3%). Suivies par « l’administration et le management » (84,7%) et « droit et criminologie » (82,5%)

3 jeunes diplômés de l’enseignement supérieur sur 4 trouvent un emploi

Ces résultats encourageants s’expliquent par le fait que le marché de l’emploi bruxellois est de plus en plus demandeur de profils hautement qualifiés (seule 1 offre d’emploi sur 7 à Bruxelles requiert peu de qualification). De facto, les détenteurs de baccalauréats et de masters entrent sur le marché avec plus de chances de trouver un emploi rapidement. En effet, dans l’année qui suit leur inscription chez Actiris, 3 jeunes diplômés de l’enseignement supérieur sur 4 trouvent un emploi. Pour les jeunes diplômés du secondaire, la moitié trouve un travail dans l’année, contre un tiers des jeunes ayant un niveau d’éducation inférieur ou un diplôme étranger sans aucune équivalence.

Spécificité mise en lumière par l’enquête: Les jeunes femmes trouvent un emploi plus facilement que les jeunes hommes. Cela s’expliquerait par leur niveau d’éducation et leurs choix d’orientations professionnelles. En effet, le taux de jeunes femmes (44,5%) s’inscrivant chez Actiris avec un diplôme de l’enseignement supérieur en poche est plus élevé que pour les hommes (29,3%). De plus, côté études, elles auraient tendance à faire de meilleurs choix en optant pour des disciplines aux taux de sortie vers l’emploi élevés, comme les soins ou l’éducation.

Enfin, si la période pandémie a coupé l’élan des diplômés de 2019 vers le marché de l’emploi, elle a eu à l’inverse l’effet bénéfique d’inciter plus de jeunes à prolonger leurs études. Ce qui a augmenté le vivier de jeunes diplômés à profil hautement qualifié.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages