< Retour au sommaire

Le salaire? Pas toujours la première source de motivation principale au travail

Le constat est confirmé par un sondage mené par Partena Professional: 25% des répondants ne considèrent pas leur salaire comme la principale source de leur motivation au travail. Un sur deux (48%) considère le contenu de son travail comme une source principale de motivation quotidienne.

À l’inverse donc: pour 75% des personnes interrogées, le montant de leur salaire demeure une motivation principale au travail. « Cela démontre bien que l’un ne va pas sans l’autre, commente David Gerin, Business Development Manager chez Partena Professional. Il est important de travailler sur tous les éléments afin de pouvoir motiver et garder les talents. Le salaire peut bien sûr avoir un impact à court terme sur la motivation au travail ou la satisfaction mais aura peu d’impact à moyen ou plus long terme sur la rétention et le bien-être des employés. »

Bien que le télétravail se soit définitivement installé dans la vie quotidienne de nombreux travailleurs depuis l’arrivée de la pandémie de coronavirus, seul un Belge sur trois (36%) considère ce dernier comme une source principale de motivation au travail. « En revanche, un belge sur deux identifie la flexibilité au travail, dans son ensemble, comme essentielle pour un bon développement de la motivation. Même si le salaire continue d’avoir un impact majeur, évoluer dans une entreprise reste très important pour la motivation des travailleurs en Belgique », ajoute-t-il.

Jeunes et moins jeunes

Forcément, au cours d’une carrière, les désirs, ambitions et priorités évoluent. Ainsi les sources de motivations au travail ne sont pas les mêmes pour les plus jeunes et les plus anciens salariés. Alors que la présence d’une voiture de société au sein d’un package salarial continue de fortement motiver les jeunes travailleurs, c’est plutôt dans la présence d’assurances que les plus anciens puisent leur source de motivation. On peut également faire le même constat pour les classes sociales plus élevées.

L’étude révèle aussi une différence de sources de motivation entre les hommes et les femmes. Alors que pour 55% des travailleurs, la présence de chèques-repas au sein du package salarial reste un avantage important, on remarque que ce dernier est surtout apprécié par les femmes. Les hommes eux, tout comme les jeunes, restent principalement intéressés par la présence d’une voiture de société au sein de leur rémunération.

« Etant donné que les attentes des collaborateurs sont extrêmement différentes en fonction de leur situation personnelle, il est capital de pouvoir leur proposer un package salarial adapté à leur besoins afin de pouvoir rester compétitif et attractif. Ce constat démontre vraiment l’importance et l’utilité des plans cafétéria, qui répondent beaucoup mieux aux besoins des collaborateurs » conclut Patrick Van Hool, directeur chez Partena Business Solutions.  

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages