< Retour au sommaire

Le nombre d’employés disposant d’une voiture de société atteint un nouveau record

La pandémie de coronavirus ne fait pas chuter la popularité de la voiture de société. Au contraire: l’année dernière, 3% d’employés en plus ont eu une voiture mise à disposition par leur travail. 22% de tous les employés disposent aujourd’hui d’une voiture de société, ce qui constitue un record absolu.

Pour la deuxième année consécutive, le coronavirus a laissé des traces dans notre société, et donc aussi dans notre façon de nous rendre au travail. Même si nous nous sommes moins rendus au bureau en 2021, la crise n’a pas fait perdre sa première place à la voiture. Au contraire, encore plus d’employés ont reçu une voiture, mise à disposition par leur travail. C’est ce qui ressort du baromètre de mobilité annuel d’Acerta, qui recense les habitudes de mobilité de 330.000 travailleurs. 22,3% des employés disposent aujourd’hui d’une voiture de société ou salariale. C’est 2,6% de plus qu’en 2020, 8,3% de plus qu’il y a deux ans et 26, % de plus qu’il y a cinq ans.

Cette augmentation se reflète également dans le nombre de trajets domicile-lieu de travail que les Belges effectuent en voiture. Lorsque nous nous sommes rendus au travail l’année dernière, dans près de huit cas sur dix (78,4%), c’était au moins en partie en voiture. Cela n’a presque pas changé (+0,1%) par rapport à l’année précédente et a augmenté de 1,1% par rapport à avant la pandémie. 60,3% des travailleurs choisissent toujours de se rendre au travail en voiture.

« Le nombre de voitures de société sur nos routes continue d’augmenter, explique Olivier Marcq, expert en mobilité pour Acerta Consult. Cela illustre le fait qu’une voiture mise à disposition par le travail reste un atout fort pour les entreprises afin d’attirer du personnel, en particulier sur un marché du travail tendu. Les entreprises continueront à miser là-dessus, car aucune autre solution n’est aussi appréciée par les travailleurs actuellement. En fait, plus le marché du travail est tendu, plus la position de la voiture de société est forte. La voiture de société devant devenir plus durable, le projet de suppression progressive des avantages fiscaux accordés aux voitures de société équipées d’un moteur à carburant va dans le bon sens. Si le travail hybride, c’est-à-dire combinant travail au bureau et travail à domicile, est également maintenu après le coronavirus et que les travailleurs réduisent leur nombre de kilomètres de navette, nous serons doublement gagnants. »

La voiture de société hybride gagne du terrain

La majorité des employés disposant d’une voiture de société ont toujours un véhicule diesel (67,1%), mais cette part a diminué de plus de 7 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. En effet, les voitures hybrides, notamment, gagnent du terrain: de 2,5% à 5,7% en un an. Les voitures de société électriques ne représentent actuellement que 1,4% de la flotte, mais Acerta s’attend à ce que cette catégorie devienne beaucoup plus importante dans les années à venir en raison de l’évolution de la fiscalité.

1 personne sur 3 se rend au travail à vélo

Le vélo continue de bien se porter dans les déplacements domicile-lieu de travail, mais nous ne constatons pas d’augmentation par rapport à 2020, la première année du coronavirus. Un tiers des travailleurs belges utilisent le vélo pour la totalité ou une partie de leur trajet domicile-lieu de travail. Un peu moins de 15% des travailleurs belges se rendent toujours au travail à vélo, ce qui représente une légère augmentation par rapport à 2020 (14,6%). Le nombre d’indemnités vélo accordées est également resté stable en 2021 par rapport à l’année précédente.

Les transports en commun n’ont pas le vent en poupe

De moins en moins de personnes prennent le train, le tram ou le bus pour se rendre au travail. En 2019, 8,3% des travailleurs dépendaient encore des transports en commun, en 2020 8,1% et, en 2021, 7,8%. Le pourcentage de travailleurs qui se rendent chaque jour au travail en transports en commun, à l’exclusion des jours de télétravail, est passé de 6% en 2020 à 5,7% en 2021.

Voici un dernier chiffre issu du baromètre de mobilité: les Belges habitent en moyenne à 20 km de leur lieu de travail. Cette distance augmente un peu plus chaque année. Nous pourrons certainement constater clairement ces prochaines années à quel point le télétravail influe sur cette distance.

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages