< Retour au sommaire

Le coronavirus provoque la stagnation du marché de l’emploi

Jusqu’à 15% de ruptures de contrats en moins et jusqu’à 41% de nouveaux contrats fixes en moins: la crise du coronavirus a provoqué une stagnation remarquable du marché de l’emploi, relève Acerta. Autre rupture de tendance marquante: durant le confinement, la rupture de contrat a plus souvent été initiée par l’employeur, alors qu’auparavant, la décision venait surtout des collaborateurs.

Depuis le confinement, le nombre de ruptures de contrats à durée indéterminée a diminué de 15% par rapport à la même période l’année dernière, indique Acerta à l’issue de l’analyse des données de plus de 40.000 employeurs. C’est en avril que l’on constate la plus grande baisse: -15,62% par rapport à avril 2019. Les mois de mars, mai, juin et août présentent toutefois aussi au moins 10% de ruptures de contrats en moins que l’année dernière.

« Les chiffres s’expliquent par le fait que le marché de l’emploi est passé en mode de survie pendant la crise du coronavirus, commente Amandine Boseret, conseillère juridique chez Acerta. Les entreprises pouvaient se rabattre sur des filets de sécurité tels que le chômage temporaire corona et le congé parental corona. Très vite, ils ont eu le réflexe de se dire que face à cette situation inédite, ils ne devaient pas prendre de décision hâtive. La pénurie sur le marché de l’emploi se poursuivra même après le coronavirus, il est donc préférable de conserver autant que possible vos collaborateurs. »

L’employeur le plus souvent à l’initiative

Même si les derniers mois ont vu une diminution du nombre de ruptures de contrat, Acerta a toutefois constaté une rupture de tendance : de plus en plus d’employeurs ont eux-mêmes pris l’initiative de rompre le contrat. Avant la crise du coronavirus, l’initiative de rompre le contrat venait généralement du travailleur. En mai et juin, les employeurs ont toutefois pris l’avantage. Près de trois ruptures de contrat sur dix étaient forcées. Une rupture sur trois se fait néanmoins encore de commun accord, cette part est restée plus ou moins la même ces derniers mois. « Nous constatons une nette augmentation du nombre de dossiers d’outplacement, précise-t-elle? C’est une conséquence immédiate du rôle plus actif de l’employeur dans les chiffres de ruptures de contrat. Seuls les licenciements sont susceptibles d'activer un trajet d’outplacement.  »

Jusqu’à 41% de nouveaux contrats en moins

Le coronavirus a paralysé le marché de l’emploi, car les nouveaux contrats à durée indéterminée connaissent également une baisse depuis le mois de février. Depuis le mois de mai, ils sont même en chute libre. Ce mois de mai a connu une baisse de 41,44% de contrats à durée indéterminée par rapport à 2019. En juin, juillet et août aussi, les pourcentages sont restés nettement inférieurs au niveau de 2019.

« Ces derniers temps, nous recevons nettement plus de demandes juridiques concernant le licenciement, conclut Amandine Boseret. Il est toutefois toujours de notre responsabilité à tous de bien envisager toutes les options et de ne pas se précipiter vers le licenciement classique. Il existe certainement encore d’autres options, pensez au ‘prêt’ temporaire de collaborateurs à des secteurs qui connaissent actuellement un pic d’activité. La flexibilisation et l’individualisation du marché de l’emploi ont révélé de nouvelles pistes RH dont nous pouvons maintenant tester la valeur. Nous remarquons également que cela préoccupe les employeurs aux questions que nous recevons. D’une part, ils restent prudents en matière d’embauche de nouveaux collaborateurs en raison de l’incertitude. D’autre part, ils sont conscients que le licenciement n’est pas souhaitable à moyen terme pour conserver leurs talents. Repartir de zéro parce que vous avez licencié vos travailleurs pour devoir en recruter d’autres après n’est en aucun cas le scénario idéal pour une reprise rapide. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages