< Retour au sommaire

« Le bien-être des employés, tant physique que mental, sera une priorité stratégique dans les années à venir »

Cette année, 73 entreprises ont été certifiées par le Top Employers Institute pour la Belgique. Quelques entreprises ont disparu de la liste, mais autant de nouvelles y ont été ajoutées, ce qui permet de conclure qu'en dépit de l'année économique la plus difficile depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les entreprises de tous les secteurs continuent à investir tout autant dans le développement, le bien-être et l'implication de leur personnel.

Le premier constat est que, malgré la pandémie qui sévit dans le monde depuis un an, le certificat TEI n'a rien perdu de son attrait. Le monde des affaires continue d'investir dans une stratégie de ressources humaines tournée vers l'avenir et novatrice. Dix entreprises précédemment certifiées, principalement du secteur du commerce de détail, ont peut-être disparu de la liste, mais autant de nouvelles ont été ajoutées. Une deuxième observation est que de plus en plus de Top Employers continuent à accroître leurs efforts pour veiller au bien-être mental et physique de leurs employés, une tendance qui est certainement aussi due à la pandémie de coronavirus.

Leadership et communication interne

Les défis pour les meilleurs employeurs en 2020 n'étaient pas les moindres. Après tout, pas une seule entreprise n'a intégré la notion de « confinement » dans sa politique de ressources humaines, alors que dans la plupart des cas, le « télétravail » n'est pas toujours un phénomène structuré. Tout cela a conduit à une augmentation notable de la communication interne, entre la direction (des RH) et le personnel.

« Un élément positif chez de nombreux Top Employers que nous avons interrogés est l'augmentation gratifiante de la communication interne, déclare Steven Van Raemdonck, Country Manager du Top Employers Institute en Belgique. Les dirigeants se sont montrés beaucoup plus disposés à communiquer par le biais de briefings réguliers, et de préférence de manière authentique et personnelle. Les équipes ont augmenté leur niveau de communication quotidien, non seulement sur le travail mais aussi sur ce qu'elles ont ressenti pendant le confinement. Et ce sont principalement les dirigeants et les équipes qui ont adopté un style de communication différent au cours de la période passée qui en récolteront bientôt les fruits sous la forme d'un engagement accru des employés. Le grand défi est maintenant de transformer cette forme de communication en une norme durable. »

Il est également typique des entreprises certifiées Top Employer d'avoir fourni un soutien et un encadrement supplémentaires aux cadres sur la manière de gérer une équipe (virtuelle) à distance. Ils soutiennent également leurs employés en leur indiquant comment ils peuvent travailler le plus efficacement depuis leur domicile. En partie grâce au travail à domicile, la définition des objectifs est également devenue plus flexible, et l'employé travaillant à domicile se voit confier davantage de responsabilités dans la définition de son propre temps et de ses propres objectifs. « Compte tenu de l'évolution rapide de l'environnement commercial, de nombreuses organisations permettent à leurs employés d'être plus flexibles dans leurs objectifs de performance, explique-t-il. Par exemple, une tendance parmi les entreprises avant-gardistes est de laisser les employés co-déterminer le moment et/ou le contenu de leurs objectifs. Comme de plus en plus d'employés travaillent sur des projets interfonctionnels à court terme, le succès dépend d'une collaboration rapide et de la bonne compréhension de chaque membre de l'équipe de ce qu'on attend de lui. Le rôle du gestionnaire devient donc encore plus important ici. Les employés sont également plus susceptibles de recevoir un retour d'information de leurs supérieurs pour prendre les mesures correctives qui les aideront à rester sur la bonne voie. »

Home sweet home

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, avec le coronavirus et le travail à domicile obligatoire, la confiance entre employeur et employé s'est justement accrue. Les outils existants, qui enregistrent les heures de travail sur le lieu de travail et à la maison, sont de moins en moins utilisés pour identifier un manque d'heures, mais plutôt pour identifier les heures travaillées en excès. Les Top Employers se concentrent donc davantage sur les résultats obtenus par leurs équipes, tout en essayant de protéger et de guider les employés qui passent trop d'heures au travail et sont en voie de burn-out.

Le passage au télétravail a encore accéléré la numérisation sous toutes ses facettes. Alors que le travail à distance devient la nouvelle norme, l'un des plus grands défis que doivent relever les entreprises est de créer une culture de connexion, de collaboration et de confiance. Toutefois, l'analyse des données recueillies dans le cadre de l'enquête sur les meilleures pratiques en matière de ressources humaines de l'institut TEI ne montre pas nécessairement une augmentation des politiques formelles et globales de travail à domicile. « Mais, déclare Hilde Maes, General Manager Workforce de la future direction, Corporate HR, à la KBC, cela nous encourage à prendre de nouvelles mesures sur la voie de l'innovation et de la numérisation. La certification Top Employers est donc une belle reconnaissance pour KBC en tant qu'employeur attractif et ‘future proof. »

Au début de cette année 2021, il semble trop tôt pour que les organisations sachent déjà quel type de normes mondiales elles devront ou devront mettre en œuvre. Alors que 2020 n'était qu'une opération d'improvisation, 2021 sera l'année où les organisations commenceront à faire le point sur les leçons apprises, à mesurer ce qui a bien fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné, avant de procéder à des changements politiques à long terme. « Une valeur ajoutée majeure pour nous est la possibilité de comparer notre politique des ressources humaines à celle d'autres grands employeurs belges. Où nous situons-nous par rapport aux autres et que pouvons-nous encore améliorer? Le retour d'information des Top Employers a plus d'une fois été une source d'inspiration pour la mise en œuvre de nouvelles pratiques RH ou l'optimisation des processus existants », déclare Lieve Troch, HR Business Partner chez Smals.

Le bien-être devient une priorité stratégique

Du point de vue du marché du travail, il est peu probable qu'un retour aux niveaux d'emploi de 2019 ait lieu avant 2022. Après tout, les règles du jeu pour attirer, engager et retenir les meilleurs talents ont beaucoup changé. Les grandes organisations peuvent désormais disposer de plus grands réservoirs de talents, mais elles doivent également faire face à l'évolution des attentes des employés en raison de changements majeurs dans les conditions de travail.

Le bien-être des employés, tant physique que mental, sera une priorité stratégique dans les années à venir. Le respect des valeurs et des normes pour l'obtention du certificat Top Employers aide les employeurs à tracer la bonne voie. « En ces temps incertains, qui présentent également des défis majeurs pour les RH, un nouveau label de qualité externe nous donne un élan supplémentaire pour continuer à nous remettre en question, souligne Xenia Elbers, HR Manager chez Start People. La principale valeur ajoutée de la marque Top Employers est qu'une organisation externe nous sert de miroir, ce qui nous permet de détecter de nouvelles opportunités pour accroître encore l'engagement et la satisfaction de nos employés en ces temps difficiles ».

Un avis partagé par Sven Hubin, Head of Talent Acquisition, Engagement & HRIS de la chaîne de supermarchés Lidl: « Nous sommes fiers de pouvoir nous appeler Top Employer pour la troisième fois consécutive. Cela nous prouve que nous sommes sur la bonne voie en ce qui concerne notre politique des ressources humaines. La certification Top Employers est d'une part la boussole qui permet à notre département RH de voir que nous sommes toujours sur la bonne voie, d'autre part elle est aussi une confirmation pour nos employés et nos candidats que nous nous efforçons également d'atteindre la plus haute qualité en tant qu'employeur. »

Les entreprises certifiées pour la première fois en 2021 sont:

bioMérieux, Bridgestone Europe, Deutsche Bank, Brussels Branch, Huawei Technologies Belgium, KBC, NRB, Servier Benelux, Start People, STAS, TECH DATA.

Ont obtenu le label de qualité Top Employer Belgium/Belgique 2021 (par ordre alphabétique):

AG Insurance, Akka Benelux, AlphaCredit, Alstom Belgium, AS Watson Health & Beauty Benelux, AUDI BRUSSELS, Avanade Belgium, AXA Belgium, Beobank, BESIX GROUP, bioMérieux, BNP Paribas Fortis, Bridgestone Europe, British American Tobacco Belgium, Business & Decision Belgium, Capgemini Belgium, Cegeka, CHEP Benelux, Cognizant Technology Solutions, Compass Group BelgiLux, Crelan, Daoust, DEME, Deutsche Bank, Brussels Branch, DHL Global Forwarding Belgium, DHL Supply Chain Belgium, Elia, ERIKS, Huawei Technologies Belgium, Imperial Brands Belgium Luxemburg, Infosys Limited, IPG, JTI Belgium, KBC, KONE KPMG Belgium, Lidl Belgium, Loterie Nationale, Luminus, MATERIALISE, NN Belgium, Novartis, NRB, Orange Belgium, Ordina Belgium, PageGroup, PepsiCo BeLux, Philip Morris Benelux, Puratos, Randstad Group Belgium, Saint-Gobain, Sandoz, Santander Consumer Finance Benelux, SAP BELGIUM, Savencia Fromage & Dairy Benelux/Fromunion, Servier Benelux, Sibelga, Smals, SPIE Belgium, Start People, STAS, STIB-MIVB, SUEZ Recycling & Recovery Belgium, TATA Consultancy Services Belgium, TECH DATA, TUC RAIL, Umicore, UZ Brussel, UZ Leuven, UZA, Wolters Kluwer, Worldline, Zoetis Belgium.

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages