< Retour au sommaire

La pandémie de Covid-19 bouscule nos habitudes de télétravail, mais aussi la raison d’être des bureaux

Malgré l’avènement du télétravail, les bureaux ne deviendront pas superflus. Leur rôle, en revanche, est amené à évoluer: ils doivent se muer en lieux plus attractifs, favorisant des interactions de qualité et offrant des services 5 étoiles. À quoi ressemblera le monde du travail demain? Éléments de réponse.

Après des débuts à tâtons, les salariés réalisent qu’ils peuvent exécuter de nombreuses tâches à distance en étant au moins aussi efficaces qu’au bureau. Selon la dernière étude JLL sur les bureaux Post-Covid (conduite après de 88 entreprises et 207 salariés de bureaux en France fin octobre 2020), deux salariés sur trois voudraient continuer à télétravailler au moins une fois par semaine quand le risque sanitaire sera derrière nous et seulement 35% des salariés envisagent un retour au bureau à 100%. 54% trouvent même l’idée de déménager loin de leur bureau séduisante!

« Les salariés ont développé une nouvelle vision du travail en prônant l’adaptabilité, la résilience et la flexibilité, explique Flore Pradère, directrice Recherche Entreprise chez JLL. Les entreprises doivent repenser leurs environnements de travail pour répondre à ces nouveaux workstyles. » Pour autant, « les travailleurs se rendent compte que la technologie ne peut remplacer entièrement les échanges en face-à-face, 61% ont pour priorité n°1 de se reconnecter à leurs collègues et de vivre avec eux des moments mémorables au bureau », nuance Rémi Calvayrac, Directeur Workplace and Design, JLL.

Nouvelles attitudes

Après l'expérience du travail confiné, les entreprises sont forcées de constater qu’être performant ne dépend plus du nombre d’heures passées derrière son bureau, sous le regard inquisiteur des managers. Ces derniers ont dû apprendre à faire confiance à leurs collaborateurs et à les responsabiliser. 49% des entreprises déclarent d’ailleurs que manager à distance demeure un défi. Au-delà des enjeux de confiance, à distance les managers sont privés des échanges informels pourtant cruciaux pour appréhender l’état d’esprit et le moral de leurs équipes. « A l’heure où la santé mentale des salariés est plus que jamais mise en péril, les managers doivent endosser la casquette de supporters bienveillants. Il leur incombe de réinventer des rituels d’équipe, de stimuler les réflexions, de perpétuer les célébrations d’équipe – et ce même virtuellement », alerte Flore Pradère.

Nouveaux apprentissages

Demain, la data deviendra le pétrole des temps moderne pour écouter les signaux faibles et monitorer les nouveaux usages. Face à l’avènement du télétravail et aux nouvelles façons de ‘consommer’ le bureau, il devient impératif de suivre l’occupation des espaces et d’analyser les flux. Il s’agira évidemment d’optimiser l’utilisation de m² mais aussi d'identifier les espaces les plus utilisés, ceux qui ont une valeur ajoutée par rapport au domicile. L’étude JLL révèle que 59% des entreprises souhaitent adopter les bureaux partagés (flex-office) ou intensifier le taux de mutualisation de leurs postes de travail et 47% pensent rationaliser leurs mètres carrés.

« La data se mettra également au service de l’expérience collaborateur. Il s’agira de s’assurer que la cohésion d’équipe, la collaboration et le bien-être individuel sont au beau fixe, à l’intérieur comme en dehors des murs de l’entreprise, conclut Camille Rinieri, chargée de recherche chez JLL. Les entreprises pourront créer un baromètre social capable de décrypter l’ambiance communautaire, le taux d’absentéisme ou le niveau d’interactions. »

À quoi s’attendent les collaborateurs?

1. Il n'est pas nécessaire d'être au bureau cinq jours par semaine de 9h à 18h
Grâce à la vidéoconférence et aux outils de collaboration numérique, les gens peuvent travailler de n'importe où. Les recherches de JLL montrent que les employés veulent en moyenne travailler à distance 2,4 jours par semaine une fois la pandémie terminée, soit le double de ce qui était considéré comme la norme auparavant. Pour de nombreux travailleurs, un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée est désormais considéré comme plus important qu'un salaire confortable. En outre, 71% des personnes interrogées déclarent qu'elles s'attendent à des horaires de travail plus souples.

2. Les espaces de travail devraient permettre des modes de travail flexibles
La flexibilité du travail exige des espaces plus flexibles, qu'il s'agisse de bureaux dans des installations de co-working ou d'espaces de contact dans des bureaux satellites plus petits pour minimiser les temps de déplacement. À l'intérieur des bureaux, l'espace devient plus polyvalent. Comme les journées de travail typiques impliquent diverses tâches allant de réunions de groupe à des conversations privées en passant par la réponse à des courriels urgents, toutes ne sont pas faciles à réaliser dans des bureaux bondés où les salles de réunion sont rares. Les lieux de travail sont plutôt transformés en différents espaces de collaboration, de travail privé ou de détente et aménagés en conséquence.

3. Passer du temps au bureau est aussi une expérience sociale qui permet de se connecter avec des collègues en face à face
Beaucoup de gens aiment venir au bureau pour voir leurs collègues. Dans les modèles hybrides, les bureaux seront les espaces où les gens interagissent, que ce soit lors de réunions de groupe ou de discussions informelles, avec un travail plus ciblé effectué à la maison. Les entreprises introduisent de plus en plus d'espaces et d'équipements pour encourager l'interaction, tels que des zones de pause café. En effet, quelque 49 % des employés s'attendent à ce que les espaces sociaux renforcent leur expérience au bureau.

4. Un équipement inadéquat ou de mauvaises connexions Wi-Fi ne suffisent pas
Avec la digitalisation du lieu de travail, les documents partagés sont stockés dans le cloud et la communication s'effectue davantage sur des logiciels de collaboration d'équipe. La faiblesse des signaux Internet et un matériel daté vont nuire à la productivité et frustrer les employés qui manquent de temps. Et avec l'arrivée des modèles hybrides, cela s'applique aussi bien aux équipements utilisés à la maison qu'au bureau. En effet, 75 % des employés s'attendent à ce que leur entreprise soutienne leur travail à domicile.

5. La santé et le bien-être sont importants - et les entreprises doivent les soutenir
La santé sur le lieu de travail est une priorité - et les employés s'attendent à ce que leurs bureaux soient sûrs, tant en termes de qualité et de propreté de l'air que de distanciation sociale. Selon JLL, environ un employé sur trois s'attend à une densité moindre et à une certaine séparation physique sur le lieu de travail. De même, les entreprises doivent montrer qu'elles soutiennent leurs employés sur le lieu de travail grâce aux aménagements et aux services qu'elles offrent, qu'il s'agisse de bilans de santé gratuits, d'horaires de travail flexibles ou de salles de détente.

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages