< Retour au sommaire

La demande de vaccinations contre la grippe est en hausse

Cet automne, près d’un tiers de plus des salariés envisagent une vaccination contre la grippe par rapport à l’année passée, indique Mensura sur base d’une enquête auprès de 1.045 travailleurs. Alors que l’année passée, 30% des répondants se sont fait vacciner, ce sont au moins 39% d’entre eux qui envisagent une vaccination cette année. La crise du coronavirus semble avoir rendu les gens plus conscients des menaces liées aux virus et la nécessité de s’en protéger.

« Cette évolution se reflète désormais aussi dans l’attitude vis-à-vis de la vaccination contre la grippe, appuie Gretel Schrijvers, directrice générale de Mensura. Le nombre de personnes qui envisagent de se faire vacciner contre la grippe peut encore augmenter si une deuxième vague du coronavirus frappait notre pays. » Selon Mensura, si l’intérêt accru pour la vaccination contre la grippe est un bon début, une protection maximale des groupes à risque reste un objectif crucial. Pour l’accès à la vaccination contre la grippe, le Conseil supérieur de la Santé conseille de donner la priorité aux personnes de plus de 50 ans, aux personnes souffrant de maladies chroniques, aux femmes enceintes, aux cohabitants et proches et aux personnels de soins de santé. « Il est aussi essentiel que les personnes en contact avec des patients à risque se fassent vacciner cette année. La grippe peut en effet survenir en même temps que le COVID-19 ; ce qui implique que même des groupes qui ne sont pas à risque peuvent se trouver en situation de vulnérabilité accrue. Nous encourageons donc vivement la vaccination contre la grippe, pour nous protéger nous-mêmes mais aussi pour protéger les autres », précise-t-elle.

La protection de soi, principal motif

L’enquête révèle que la vaccination contre la grippe est considérée avant tout comme une mesure de protection de soi, et en deuxième lieu seulement comme une protection des autres. Plus de 50% des employés qui se sont fait vacciner l’année dernière l’ont fait pour éviter de tomber eux-mêmes malades. Seuls 30% ont indiqué l’avoir fait parce que la grippe peut être dangereuse pour les personnes de leur entourage. « Pendant la crise du coronavirus, nous avons tous pu constater que la protection des groupes à risque est d’une extrême importance. Il n’en va pas autrement pour la grippe. En se faisant vacciner, on protège sa propre santé mais on contribue également à réduire le risque de contact avec le virus chez les personnes vulnérables. De plus, un moindre risque d’épidémie de grippe prévient d’autant plus le risque de surcharge dans les hôpitaux », ajoute Gretel Schrijvers.

Les employés comptent sur leur employeur

Chaque année, la grippe alite en moyenne 500.000 personnes. Grâce au vaccin contre la grippe, le risque de contracter la maladie diminue considérablement (probabilité réduite de 70 à 90%). L’environnement de travail reste un contexte propice à la propagation du virus de la grippe : c’est pourquoi les entreprises jouent un rôle important en matière de vaccination. La culture de l’entreprise sur ce thème semble aussi avoir une influence sur la décision personnelle de se faire vacciner ou non. 38% de la population active qui s’est fait vacciner contre la grippe déclare qu’une de leurs raisons de leur choix est le fait que l’employeur propose gratuitement la vaccination.

Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer la barrière que représente une vaccination administrée par le médecin traitant et qui peut rendre les gens plus hésitants à se faire vacciner. Comme l’indique Gretel Schrijvers : « Une visite chez le généraliste pour obtenir une ordonnance, suivie d’une deuxième consultation pour l’administration effective du vaccin, constituent des obstacles concrets pour beaucoup de personnes. Alors qu’une vaccination organisée sur le lieu de travail permet aux employés d’économiser beaucoup de temps et le coût du vaccin. » L’enquête révèle également que pas moins de 6 répondants sur 10 comptent sur leur employeur pour une vaccination contre la grippe. L’année passée, près de 7 vaccinations contre la grippe sur 10 ont effectivement été organisées par l’employeur.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages