< Retour au sommaire

La crise Covid-19 illustre l'insuffisance des investissements dans la reconversion du personnel

Les évolutions technologiques, le développement continu de l'intelligence artificielle et l'impact de la pandémie de coronavirus accélèrent les changements dans la manière de travailler, actuelle et future, des organisations. Plus de six salariés sur dix pensent que leur employeur les y guidera. Pourtant, à peine un employeur sur trois investit dans la reconversion de son personnel...

C'est ce qui ressort de la 5ième édition de l’enquête Global Talent Trends, réalisée par le cabinet Mercer auprès de 7.300 dirigeants, responsables RH et travailleurs. Si l'on veut bien préparer la main-d'œuvre à une nouvelle économie mondiale, il est crucial d'opter pour la reconversion. Le manque de compétences nécessaires des salariés est en effet la raison principale pour laquelle les processus de transformation échouent, soulignent les auteurs.

61% des salariés pensent que leur employeur les prépare au travail du futur et 55 % font confiance à leur entreprise pour les reconvertir ou les recycler si leur poste venait à évoluer en raison de l'automatisation. Pourtant, seulement 34% des responsables RH investissent dans la reconversion et le recyclage du personnel dans le cadre de leur stratégie d'avenir. De plus, 40% ne sont pas au courant des compétences dont dispose actuellement leur personnel.

Dans l’intervalle, on a pris conscience que l’expérience de travail doit être la priorité n° 1 des RH: miser sur le bien-être et la santé, accorder une place centrale à l’humain. Une telle approche est nécessaire, surtout lorsque l’impact de la crise du coronavirus se fera pleinement ressentir. En effet, les salariés qui se plaisent au travail auront plutôt tendance à rester, à être plus résilients et plus enclins à se reconvertir, aidant ainsi les entreprises à rebondir. Et pourtant, seulement 40% des responsables RH l’intègrent à leur stratégie.

Le tableau suivant présente les compétences qui seront demandées dans les 12 prochains mois, d'abord selon les salariés, puis selon les responsables RH:

Salariés


  1. Innovation
  2. Résolution de problèmes complexes
  3. Compétences interpersonnelles/relationnelles
  4. Marketing numérique
  5. Expérience client/conception de l'expérience utilisateur

Responsables RH


  1. Marketing numérique
  2. Innovation
  3. Science des données et modélisation prédictive
  4. Esprit d'entreprise
  5. Expérience client/conception de l'expérience utilisateur

« Il est important de conserver un équilibre entre économie et empathie dans toutes les décisions relatives aux gens, surtout maintenant que nous sommes confrontés aux questions, aux inquiétudes et à l'incertitude soulevées par cette pandémie mondiale. Les entreprises doivent s'y préparer sur les plans financier et culturel, et investir dans l'avenir, commente Ilya Bonic, President, Career and Head of Strategy chez Mercer. La reconsidération des objectifs et des priorités est essentielle pour toute l'organisation, mais plus particulièrement pour les RH. Les conclusions de cette étude montrent clairement que la transformation de la fonction des RH est un élément important dans la création d'une entreprise durable. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages