< Retour au sommaire

La congestion du trafic routier augmente mondialement

Circuler à Bruxelles exige des conducteurs de prévoir 37% de temps de trajet en plus. Aussi bien le matin que le soir les heures de pointe sont dramatiques à Bruxelles, avec facilement 70% de temps de trajet en plus. Un trajet d’une demi-heure dure pour les navetteurs en moyenne 22 minutes en plus. Notre capitale apparaît maintenant aussi encombrée que Londres et plus encombrée que Paris.

C’est ce que nous apprennent les derniers résultats du TomTom Traffic Index qui éclairent la situation routière dans 403 villes et 56 pays du monde. Anvers occupe la deuxième place après Bruxelles du classement des villes les plus encombrées du pays, mais les villes wallonnes ne sont pas épargnées. Namur arrive en troisième position, ce qui peut paraître assez surprenant. Le trajet moyen y dure 29% plus longtemps, une augmentation de 10% par rapport aux dernières mesures datant de 2017. Les heures de pointe du matin et du soir y sont également plus bondées, avec respectivement 45% et 51% de temps de trajet en plus, soit 14 et 15 minutes par demi-heure. 

Liège partage la cinquième place avec Gand, après Louvain, avec en moyenne 20% de temps de trajet supplémentaire sur la route. L’heure de pointe du matin est en général plus encombrante (+ 38% ou 11 minutes pas demi-heure), le soir vous ajoutez 44% à votre durée de trajet ou 13 minutes par demi-heure. Mons se place à la huitième place (16%), mais connaît une diminution spectaculaire de 6% par rapport à 2017. Cette année-là des travaux routiers dans les environs de Mons ont causé énormément de congestion du trafic routier. Le matin l’heure de pointe est en général plus animée (+26% ou 8 minutes par demi-heure), ainsi que celle du soir (+34% ou 10 minutes par demi-heure). 

Charleroi figure en fin du top 10, avec en moyenne 12% de temps supplémentaire passé dans la circulation. Le matin le trafic y est légèrement plus dense (+ 18% ou 5 min par demi-heure) et le soir la circulation peine un peu plus encore (+23% ou 7 minutes par demi-heure). 

Ecarts significatifs

La dernière décennie, la congestion de la circulation a augmenté mondialement. Presque 75% des villes reprises dans le nouveau rapport de TomTom ont affiché une progression ou stagnation de leur taux de congestion, alors que 90 villes seulement présentent des régressions mesurables. Il y a des écarts significatifs entre les continents: les meilleurs élèves de la classe se situent en Asie, avec des congestions nettement moins marquées à Jakarta (-8%), alors que chaque ville en Amérique latine régresse. La plus nette augmentation de la congestion est notée à Lima, au Pérou, qui occupe entre-temps la troisième place au niveau mondial.

Au niveau mondial Mumbai mène la danse. Les chauffeurs y mettent en moyenne 65% en plus pour leurs trajets. La deuxième ville au niveau mondial est la capitale colombienne Bogota (63%), suivie par Lima au Pérou (58%) et New Delhi en Inde (58%). Moscou, la capitale russe, complète de top 5 (56%) des villes les plus bondées de monde. Les villes les plus encombrées d’Amérique du Nord sont la ville de Mexico (52%), Los Angeles (41%), Vancouver (38%), New York (36%) et San Francisco (34%). Alors que Moscou fait la course en tête en Europe (56%), Istanbul figure à la deuxième place (53%). Bucarest (48%) est classée en 3e position (48%), suivie par Saint-Pétersbourg (47%) et Kiev (46%). Les villes de Bruxelles (37%), Londres (37%) et Paris (36%) figurent au 11e, 12e et 13e rang du classement européen des villes comptant plus de 800.000 habitants. 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages