< Retour au sommaire

Innover quand le temps presse: le chaos est-il une bonne ou une mauvaise chose?

La crise sanitaire met de nombreuses équipes de développement sous forte pression temporelle, et pas seulement celles qui cherchent à développer un vaccin. Cependant, la recherche scientifique et la pratique nous apprennent que l'innovation prend généralement beaucoup de temps et qu'il vaut mieux la coordonner et la synchroniser à l'avance. Mais la nécessité enfreint la loi. Peut-on faire autrement, sans perte de qualité?

Les technologues américaines Hila Lifschitz-Assaf et Sarah Lebovitz ont mis en place une expérience avec treize équipes. Leurs membres disposaient de 72 heures au total pour élaborer une solution technologique de soutien à partir de zéro pour une application dans les hôpitaux. Dans des circonstances normales, la mission prendrait des semaines, voire des mois. Six des treize équipes ont réussi le défi. Pourquoi six ont réussi et sept ont échoué? Comment s'attaquer à ce genre de problématique?

L'analyse approfondie de l'approche adoptée par ces équipes a révélé deux pièges conduisant à l'échec: essayer de compresser les processus établis dans un délai plus court et essayer de tout coordonner à l'avance. Les conseils que les chercheuses donnent pour augmenter les chances de succès sont les suivants:

  1. Abandonnez les procédés traditionnels. De nouvelles circonstances exigent de nouveaux processus. Les équipes qui ont réussi ont réalisé qu'elles avaient besoin d'une nouvelle approche et, surtout, d'une attitude mentale différente. Elles acceptent l'ambiguïté et l'incertitude de la situation. C'est pourquoi elles ont abandonné l'approche éprouvée et fructueuse du passé et sont passées à des expériences rapides, étape par étape et « avec une vision progressiste ».
  2. Minimisez la coordination préalable. Les équipes retenues ont passé moins d'une heure à discuter de leurs plans avant de se séparer en unités d'une ou deux personnes. Une coordination minimale est désordonnée et conduit à des situations difficiles, comme des efforts superflus ou mal ciblés qui font perdre un temps et des ressources précieux. L'avantage, cependant, a été un grand gain de flexibilité qui a également permis des ajustements rapides basés sur les expériences des autres.

La réponse à la question posée en introduction, à savoir si l'innovation par des équipes ad hoc peut être réalisée différemment, est donc positive. Bien que les résultats de cette expérience ne doivent peut-être pas être trop vite généralisés…

Source: Harvard Business Review

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages