< Retour au sommaire

Fin 2020, il restait des jours de vacances à trois employés sur quatre

À la fin de l’année écoulée, il restait encore des jours de congés extralégaux à 75% des employés, qui ont dû les reporter en 2021. C’est 7% de plus qu’en 2019. Les employés belges ont déplacé en moyenne 2,5 jours de vacances à cette année. Étant donné qu’environ 2,1 millions de Belges ont le statut d’employés, cela signifie que de nombreux jours de vacances n’ont pas été pris en 2020.

Ces chiffres ressortent d’une analyse d’Acerta sur base des chiffres de plus de 120.000 employés. Le transfert de ces jours de vacances ne posera pas immédiatement de problèmes aux entreprises, à condition qu’elles mettent en place un planning de vacances clair dès le printemps, expliquent ses experts. .

« La crise du coronavirus a eu une influence claire sur les jours de vacances, commente Amandine Boseret, conseillère juridique chez Acerta. Comme les travailleurs se sont retrouvés au chômage temporaire, en télétravail ou même peut-être touchés par le coronavirus, ils ont pris moins de jours de congé que d’habitude. De plus, les Belges n’ont pas été encouragés à voyager et les frontières étaient fermées. En novembre et en décembre, les travailleurs ont effectué un rush final et ont pris bien plus de congés lors de cette période par rapport aux autres années, car le compteur de jours de vacances légales doit être remis à zéro à la fin de chaque année de travail. Il s’agit par exemple ici de jours de congé d’ancienneté. En raison de ce rush, l’impact sur les entreprises est en fait limité. Cela signifie que les employeurs et les travailleurs peuvent commencer à planifier les vacances de 2021 sur une ardoise presque vierge. »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages