< Retour au sommaire

En télétravail, on est deux fois moins dérangé par les collègues

Après plus de douze mois de télétravail, nous sommes nombreux à avoir constaté que notre concentration est meilleure, car nous sommes moins souvent dérangés par les collègues. Lors d’une journée normale au bureau, nous sommes dérangés en moyenne 7,7 fois, contre seulement 4,1 fois en télétravail, révèle une étude publiée par Protime. Nous gagnons ainsi 24 minutes par jour en moyenne, au bénéfice de la concentration.

Après une année complète de télétravail, nombreux sont les employés qui sont impatients de retrouver l’ambiance de bureau. Ainsi, près de la moitié des télétravailleurs interrogés (41,7%) avouent regretter ‘généralement’ ou ‘toujours’ leurs collègues. Pour 14% des répondants, cette absence n’est pas difficile à supporter. Voilà ce qui ressort d'une enquête réalisée par Protime, le spécialiste de la gestion du temps et du personnel. Mille travailleurs belges francophones qui, depuis le début de la pandémie, travaillent souvent ou constamment depuis leur domicile, ont été interrogés.

Pourtant, le télétravail a aussi ses avantages. Notamment en termes de concentration.

Tous les jours, 24 minutes de déconcentration en moins

Tout le monde se reconnaîtra dans cette scène : vous êtes plongé dans une tâche, jusqu’au moment où un collègue vient vous poser une question. Fini la concentration! Certes, vous répondez à la question en quelques secondes, mais votre rythme de travail est perturbé. En moyenne, il nous faut 6,6 minutes pour retrouver notre concentration. Alors que de telles interruptions surviennent 7,7 fois en environnement de bureau (pour un total de 51 minutes de déconcentration), elles se limitent à 4,1 fois par jour en télétravail (près de 30 minutes ‘perdues’). Autrement dit, à journée égale, nous travaillons en pleine concentration 24 minutes de plus en télétravail qu’au bureau, car nous sommes moins souvent dérangés par les collègues.

« Certaines questions sont urgentes et réclament une réponse sur-le-champ. De nombreuses autres sont moins urgentes et peuvent attendre une pause ou un autre moment de la journée. Si vous avez une tâche à terminer, il est recommandé de convenir avec vos collègues de moments où ils pourront vous poser leurs questions, explique Sophie Henrion, porte-parole de Protime. Une telle concertation sera encore plus importante après le covid, lorsque de nombreux collègues travailleront à des moments et depuis des endroits très divers, par exemple parce qu’ils vont rechercher leurs enfants à l’école et travaillent donc après le repas du soir. De ce fait, ils ne pourront répondre aux questions durant les heures de bureau classiques. Face à cette nouvelle réalité, rien de tel que de bien se concerter! »

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages