Advertisement
< Retour au sommaire

Désactivez les notifications sur votre smartphone en dehors des heures de travail!

Doctorant et assistant au département Travail, Organisation et Société de la faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'université de Gand, Ruben Cambier étudie l'impact de la « télépression » sur le bien-être et les performances des employés. Conclusion: il est préférable d'éteindre son téléphone professionnel en dehors des heures de travail.

« La technologie mobile a radicalement changé la façon dont nous communiquons sur le lieu de travail et en-dehors de celui-ci, observe Ruben Cambier. Les smartphones et autres appareils mobiles permettent aux employés d'être connectés à leur travail 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Nous recevons des notifications de messages entrants à tout moment. En raison de l'accessibilité permanente, de nouvelles attentes apparaissent également quant à la rapidité de réponse à un courriel ou à un message de discussion. Cela peut conduire à la télépression, mieux connue sous le nom de pression interne pour répondre rapidement à des communications asynchrones telles que les courriels et les messages. Elle comporte deux volets: l'envie de répondre rapidement aux messages entrants et la préoccupation causée par le message. Par exemple, certaines personnes ne peuvent se concentrer sur leurs autres tâches qu'une fois qu'elles ont répondu au message. »

Quelles sont les principales conclusions de son étude? « Une analyse du trafic de courrier électronique de 55 employés au moyen de ce que l'on appelle les données d'enregistrement montre que les employés soumis à une forte télépression répondent davantage ou plus fréquemment aux courriers électroniques que les employés soumis à une faible télépression. Bien entendu, le nombre de courriers électroniques qu'une personne reçoit est pris en compte. Néanmoins, les employés soumis à une forte télépression ne répondent pas à leurs e-mails plus rapidement que les employés soumis à une faible télépression. En fait, tout le monde ou presque répond relativement rapidement à un courrier électronique entrant. Par exemple, près de la moitié des courriers électroniques ont reçu une réponse dans l'heure. Cela va à l'encontre des recherches précédentes qui montrent que les employés soumis à une forte télépression non seulement répondent à plus de courriels, mais le font aussi plus rapidement. L'une des explications possibles est que ces études antérieures sont généralement basées sur l'auto-déclaration, ce qui rend la mesure subjective. »

La télépression est-elle préjudiciable au bien-être et à la santé des employés? « Contrairement à nos attentes, nous n'avons pas trouvé de lien direct entre la télépression et la déconnexion psychologique du travail ou le fait de pouvoir lâcher prise pendant son temps libre, indique Ruben Cambier. Nous avons par contre constaté un effet indirect via le comportement: les employés soumis à une forte télépression utilisent aussi plus souvent leur smartphone en dehors des heures de travail et répondent aux e-mails liés au travail. En d'autres termes, la télépression en elle-même n'est pas coupable, mais si ce besoin est converti en comportement, alors les choses tournent mal et les employés ressentent un détachement psychologique moindre du travail. Alors que c'est un important prédicteur d'épuisement. »

L'article complet est à lire dans l'édition en néerlandais de HR Square, accessible aux membres du réseau HR Square via ce lien. Pour devenir membre et ne manquer aucune de nos éditions, contacter Pascale Lenaers ou prenez contact par téléphone au 0471/85.70.42. L’adhésion à HR Square vous permet de bénéficier de l’accès à la totalité du contenu en ligne et à bien d'autres avantages.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages