< Retour au sommaire

Cherche chimistes et pharma-spécialistes

Essenscia, la fédération professionnelle des métiers de la chimie et des sciences de la vie, demande impérativement aux autorités d’agir pour promouvoir l'emploi dans ces secteurs porteurs mais qui peinent à recruter depuis déjà six mois.

En cette année 2022, ce ne sont pas moins de 2.838 travailleurs qui font défaut dans l’industrie pharmaco-chimique en Belgique francophone. L’une des solutions à activer et renforcer selon Frédéric Druck, directeur d’Essenscia Wallonie-Bruxelles est que « les autorités politiques de la Wallonie, de Bruxelles et de la Fédération (des deux) alignent la stratégie économique de développement et la stratégie talents ». Et qu’elles donnent « à l’enseignement tous les moyens de jouer son rôle de passerelle ».

Le nombre d’emplois directs dans les entreprises actives en chimie et sciences de la vie est en progression permanente depuis 5 ans à Bruxelles et en Wallonie, avec deux années marquées par l’effervescence du secteur autour du Covid. En 2021, ce secteur employait 32.000 personnes et devrait au moins rester porteur jusqu’en 2024. Pour peu qu’il trouve sa main d’œuvre qualifiée…

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages