< Retour au sommaire

Aucun licenciement collectif n'a été annoncé en mars, indique le SPF Emploi

Entre janvier et mars, il n'y a eu que sept procédures de licenciements collectifs annoncées. Un dossier se démarque, à savoir celui du géant pharmaceutique GSK qui a annoncé la disparition de 720 emplois au début du mois de février. Il est remarquable de constater qu'aucune des annonces faites sur le trimestre n’a été effectuée au mois de mars.

Au premier trimestre 2020, sept unités techniques d’exploitation ont débuté une procédure d’information et de consultation. L'intention de procéder à des licenciements a concerné 879 travailleurs. Ces chiffres ressortent du rapport trimestriel publié par le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale.

Sur les 879 travailleurs concernés par une annonce d’intention de procéder à un licenciement collectif entre janvier et mars 2020, 90 étaient occupés à Bruxelles, 69 en Flandre et 720 en Wallonie.

Par ailleurs, sur les 560 travailleurs initialement concernés par une annonce d’intention de procéder à un licenciement collectif dans les 15 unités techniques d’exploitation qui ont clôturé leur procédure d’information et de consultation entre janvier et mars 2020, 497 travailleurs restent, après la procédure d’information et de consultation, touchés par un licenciement collectif. Les principaux dossiers concernent CP Bourg, une entreprise qui développe des équipements pour l'industrie de l'imprimerie à Ottignies (58 licenciements notifiées au lieu de 77 annoncées) et du fabricant de lampes Signify (anciennement Philips Lighting) à Turnhout (64 au lieu de 121 licenciements).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages