< Retour au sommaire

À Bruxelles, un quart des congés parentaux sont pris par des hommes

Les femmes sont plus nombreuses à interrompre leur carrière pour s’occuper de leurs enfants. La proportion d’hommes bruxellois prenant un congé parental augmente, mais ils n’optent pas pour le même type de congé. Les femmes privilégient plus que les hommes l’interruption à temps plein, tandis que ceux-ci réduisent plutôt leur temps de travail d’un cinquième.

Le congé parental permet aux salariés de réduire leur temps de travail ou d’interrompre leur carrière pendant quelques mois pour s’occuper d’un enfant de moins de 12 ans. Ces salariés perçoivent une allocation mensuelle d’interruption de l’Office national de l’Emploi (ONEM). En 2018, en moyenne 4.144 de ces allocations ont été versées chaque mois à des Bruxellois. 73% ont été versées à des femmes. En 2010, huit ans plus tôt, ce chiffre s’élevait à 80%. Le congé parental se masculinise donc doucement, nous indique l’IBSA, l’Institut bruxellois de statistique et d’analyse, sur base des données dont dispose l’Office national de l’Emploi.

Le congé parental peut être pris sous diverses formes:

  • une interruption de carrière à temps plein pour un total de quatre mois par enfant;
  • pour les travailleurs à temps plein, une réduction du temps de travail soit de moitié pour un total de 8 mois, soit d’1/5e pendant 20 mois.

Les hommes et les femmes ne prennent pas les mêmes types de congé parental. Les femmes optent plus que les hommes pour une interruption de carrière à temps plein (37% des allocations versées contre 21% pour les hommes). Les pères choisissent quant à eux plutôt la réduction d’1/5e de leur temps de travail (73% des allocations versées contre 57% pour les femmes). La possibilité de travailler à mi-temps n’est populaire ni auprès des hommes ni auprès des femmes.

Un pic pendant les vacances d’été

Juillet et août sont des mois privilégiés pour prendre un congé parental par rapport au reste de l’année. Durant ces mois d’été, le nombre moyen de paiements est passé à 5.314 (5.605 en août), par rapport à une moyenne de 3.910 en dehors de la période des vacances. L’option la plus fréquente est alors l’arrêt de travail à plein temps: 55% des paiements, contre seulement 27% les autres mois.

Durant la première année de l’enfant

L’âge moyen d’une mère bruxelloise à la naissance de son enfant est de 31,6 ans (contre 30,4 ans en Région flamande et 30,3 ans en Région wallonne). En toute logique, 60% des allocations versées pour congé parental le sont à des personnes âgées de 30 à 39 ans. Près d’un tiers des paiements sont effectués dans le cadre d’un congé parental pour un enfant de moins d’un an (1.318 sur une moyenne de 4.144 allocations versées aux Bruxellois). Ce sont principalement les femmes qui prennent un congé parental au cours de la première année suivant la naissance de leur enfant. Plus de la moitié de ces femmes (52%) prennent une interruption de carrière à temps plein d’au moins un mois.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages