< Retour au sommaire

85% des entreprises auditées ne respectent pas la distance sociale

L’inspection du contrôle du bien-être au travail a contrôlé 328 employeurs et 280 d’entre eux ont été reconnus en infraction par rapport aux mesures préventives. « On joue avec la santé de tous les travailleurs en étant trop peu respectueux des directives », dénonce le député fédéral Ecolo-Groen Gilles Vanden Burre dont le parti demande que les contrôles soient renforcés: « La santé des travailleurs doit rester la première des priorités »

Les écologistes rappellent que ces mesures sont nécessaires, tant pour des raisons de santé publique que pour permettre la reprise progressive des activités de certains acteurs économiques importants. « La totalité de la capacité d’inspection disponible est déjà utilisée, en priorité, pour le suivi des mesures préventives liées à la crise du COVID-19. Ecolo-Groen réclame plus de personnel et de ressources pour les inspecteurs afin que les inspections puissent être effectuées sur place. À l’heure actuelle, deux tiers des contrôles sont effectués à distance », explique Gilles Vanden Burre.

Les contrôles en question ont eu lieu du 23 mars au 3 avril. 704 plaintes liées au coronavirus ont été enregistrées. 750 contrôles ont été effectués à distance, via une checklist qui a été parcourue par téléphone et qui est disponible en ligne. 328 employeurs ont été contrôlés sur place, dont 280 n’étaient pas en règle et ont reçu un avertissement. 52 employeurs se sont vu accorder un délai pour régler le litige et un procès verbal a été rendu. 20 entreprises ont été fermées.

« La plupart des entreprises respectent les règles, mais risquent aussi elles-mêmes d’être victimes d’employeurs et d’employés qui ne prennent pas les directives au sérieux, conclut-il. Notre comportement collectif détermine la façon dont la courbe va évoluer. Au mieux nous respectons les directives de manière stricte, au plus vite nous pourrons en être libérés. Et la santé doit toujours être la priorité absolue. Par ailleurs, le respect des mesures de distanciation que nous demandons n’est évidemment pas incompatible avec la réouverture de certains secteurs économiques, comme les jardineries, les marchés de produits locaux, les garages, ou encore les marchands de vélos, bien au contraire ! Mais il va dans l’intérêt de toutes et tous que les règles de distanciation physique soient respectés, au bénéfice de la société dans sa globalité. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages