< Retour au sommaire

Sécurité psychologique : comment la Covid-19 peut renforcer votre équipe ?

Créer un environnement dans lequel le collaborateur se sent en sécurité — aussi bien physiquement que mentalement — a toujours été très important. La crise sanitaire met ce thème encore plus haut à l’agenda et doit inciter à œuvrer à la construction d’un environnement de travail psychologiquement sûr.

Si les mesures de prévention contre le coronavirus introduites par le gouvernement sont plutôt claires, on observe que chacun développe sa propre relation à celles-ci. C’est aussi le cas au travail où l’un recherche les contacts en face à face, tandis que l’autre respecte scrupuleusement le nombre de contacts autorisé. Ce qui peut susciter les questions. Puis-je être moi-même ? Puis-je être transparent sur ce que je pense de ces mesures ? Puis-je compter sur les autres pour répondre de manière constructive à mes besoins ? Ce sont toutes des questions de sécurité psychologique.

D’après la définition qu’en donnent Edmondson et Kahn, il s’agit de la conviction que le lieu de travail est sûr pour la prise de risques interpersonnels. Ainsi, dans un cadre psychologiquement sûr, le collaborateur ose exprimer son opinion, être lui-même. Là où il n'y a pas de sécurité psychologique, les gens vont réfléchir avant de s’ouvrir. Ils vont essayer d’évaluer l’impact, également sur leur propre position, de leurs paroles.

Évoluer dans un environnement psychologiquement sûr permet d’épargner énormément d’énergie et de la consacrer au business. La sécurité psychologique génère moins de stress, plus d’implication et moins d’absentéisme. Les employés se font davantage confiance, osent prendre des initiatives, apprennent davantage : il est alors plus facile de reconnaître qu’on s’est trompé et d’aider les autres à ne pas tomber dans les mêmes pièges. Dans un environnement psychologiquement sûr, il y a également place pour une réflexion critique sur soi. Et il n'est pas rare d’entendre des gens dire que « nous » aurions pu faire encore mieux aujourd’hui.

Investir dans un climat unificateur

Un climat psychologiquement sûr commence par un environnement physiquement sûr. Les mesures de prévention, une bonne communication et une bonne signalisation sont des conditions préalables pour parvenir à la sécurité psychologique aujourd'hui. Il est évident que nous attendons de chacun qu'il respecte les mesures sur le lieu de travail, et — bien sûr ! — que les managers et les agents de prévention donnent l’exemple. Mais en tant qu'organisation, vous pouvez aller beaucoup plus loin et créer un véritable climat de connexion. Par exemple en interrogeant les employés sur la manière dont ils vivent les ajustements mis en œuvre. Il importe de réaliser que différentes personnes font face à la nouvelle réalité à des rythmes différents et qu’elles sont également « normales ».

Il est aussi important de ne pas partir de l'idée que les autres ont de mauvaises intentions. Lorsqu’un collaborateur ne suit pas pleinement les mesures, il importe de se demander pourquoi, de ne pas partir de l’idée qu’il ne veut pas. Après tout, notre comportement « normal » avant cette crise sanitaire est bien plus enraciné que le nouveau comportement. Nous retombons rapidement dans nos vieilles habitudes…

Gagner en maturité

En tant que RH ou manager, vous pouvez aider l’équipe à gagner en maturité en travaillant avec elle pour anticiper les différents besoins et préoccupations possibles. Qu'est-ce que chacun attend de l’autre ? Quelles situations pourraient être difficiles ? Comment, en tant qu’équipe, faire face à la situation si un des collègues ne suit pas les mesures ? Comment rendre cela négociable ? La même participation est souvent possible dans le domaine du travail à domicile. En laissant les membres de l'équipe discuter de l'organisation du travail à domicile, vous créez un soutien et une motivation autonome. Pour quelles parties le travail à domicile est-il la meilleure solution, et quand l’équipe préfère-t-elle se réunir physiquement ? Qui préfère travailler autant que possible à domicile et qui au bureau ?

Une crise peut être une opportunité, et les employeurs et les managers qui investissent dans un climat de connexion prennent une longueur d'avance. Lorsque des opinions et des croyances diverses convergent, il y a rapidement place pour des frictions, des incompréhensions et du jugement. L'astuce consiste à exploiter cette diversité et à communiquer ouvertement à ce sujet afin de parvenir à un projet de connexion. Aujourd'hui sur les mesures corona et le télétravail, demain sur le fonctionnement et les idées innovantes. La sécurité psychologique est toujours importante, maintenant dans cette crise, mais pas plus que d'habitude. Cependant, la sécurité psychologique est plus menacée qu’auparavant. Il est donc crucial d'être encore plus vigilant aujourd'hui. Les efforts supplémentaires d'aujourd'hui porteront également leurs fruits demain.

Sofie Lameire
Senior Consultant Bien-être psychosocial
Securex

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages