< Retour au sommaire

Nouvelles vibrations

Auteur:Albéric Tellier
Editeur:Éditions EMS, 288 pages.
ISBN:978-2-37687-345-7
Prix:€22
The Police, Gainsbourg, Led Zeppelin, Kate Bush, AC/DC, Beyoncé, Daft Punk, Rihanna: ces artistes ont marqué l’histoire de la musique. Mais ils ont aussi façonné et transformé une industrie, n’hésitant pas à bousculer les pratiques en vigueur pour mieux s’imposer. Ces innovateurs peuvent vous inspirer pour développer des idées nouvelles, assure Albéric Tellier. Très certainement si vous évoluez dans un contexte où il est nécessaire d’innover sous peine de disparaître.

Docteur en sciences de gestion, Albéric Tellier est professeur à l’Université Paris-Dauphine. Il enseigne le management stratégique et le management de l’innovation. Au sein de l’équipe M-Lab du centre de recherche DRM, il développe des travaux sur les stratégies en situation de compétition technologique, les stratégies collectives et les réseaux d’innovation. Ses recherches ont été publiées dans plusieurs revues académiques françaises et internationales. Son sujet d’apparence léger et a priori un peu atypique — s’inspirer des stars du rock, de la pop et du hip-hop pour innover — est donc bel et bien sérieux.

« Je reste persuadé qu’on ne peut pas comprendre complètement une œuvre artistique sans analyser les conditions dans lesquelles celle-ci a été produite, nous explique-t-il en introduction. Et pour réussir cette analyse, il faut se tourner vers les théoriciens des organisations! » Dans ce livre, il analyse les moments, les lieux, les cadres organisationnels dans lesquels des albums novateurs ont vu le jour pour en tirer des leçons. On peut ainsi y découvrir l’histoire souvent mouvementée de groupes sur la route du succès, les déceptions de créateurs de nouveaux instruments convaincus de leur réussite, et l’ambiance qui règne au sein des camps d’écriture où des équipes travaillent sans relâche à la création des hits de demain.

Dans le monde de la musique, il est nécessaire d’innover sous peine de disparaître. Et les leçons que l’on peut tirer en étudiant les musiciens qui produisent des œuvres, ou leurs labels qui imaginent de nouvelles techniques pour les soutenir, sont utilisables dans bien d’autres domaines. En effet, « la musique a été l’une des toutes premières industries à connaître de profonds bouleversements avec l’arrivée de la technologie numérique qu’elle a cherché à exploiter dès le début des années 1980 (lancement du Compact Disc). Le développement de nouvelles technologies autour du numérique a très vite entraîné une remise en cause profonde des ‘façons de faire’ en vigueur, à la fois du côté des maisons de disques, des fabricants de supports, des distributeurs, des amateurs de musique, mais aussi des artistes. Ces technoogies ont également favorisé l’arrivée de nouveaux acteurs capables de proposer des prestations renouvelées et de déstabiliser les firmes en place qui ne disposaient pas d’emblée des compétences et des infrastructures nécessaires pour s’adapter. »

Les nouvelles formes d’organisation qui apparaissent aujourd’hui dans l’industrie musicale, les expérimentations qui s’y déroulent, les nouveaux modèles économiques qui s’y développent, annoncent les défis majeurs que les entrepreneurs et managers devront relever dans la plupart des secteurs d’activités, souligne l’auteur. Selon la formule d’Attali, « la musique est toujours prophétie », et en analysant les créateurs qui la composent, les organisations qui la produisent et les individus qui la consomment, il nous est sans doute possible d’anticiper quelques aspects du monde de demain…

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages