< Retour au sommaire

Mesurez ce qui compte

Auteur:John Doerr
Editeur:Éditions Pearson, 192 pages.
ISBN:978-2-7440-6732-7
Prix:€28
Pour toute personne en quête de performances dans son entreprise, les objectifs sont nécessaires. Mais tout l’enjeu réside dans la gestion efficace de ces objectifs, ce que permet la méthode OKR (Objectives and Key Results). Une méthode qui est notamment à la base du succès de Google! Et, d’après leur concepteur, les OKR sont des couteaux suisses qui s’adaptent à tous les environnements.

À l'automne 1999, John Doerr, investisseur en capital risque en Californie, présente sa méthode aux fondateurs de la start-up qu’il vient de financer à hauteur de 12 millions de dollars. Ses dirigeants, Larry Page et Sergey Brin, possèdent une technologie, une énergie entrepreneuriale et une ambition hors du commun, mais n’ont pas de véritable business plan. Afin que Google réussisse, ils devront apprendre à faire des choix difficiles en abandonnant les fausses pistes au bon moment pour pivoter rapidement. Ils auront besoin de données pertinentes en temps voulu afin de suivre leurs progrès – et mesurer ce qui compte.

Pour les guider vers l’excellence opérationnelle, John Doerr va les initier à une technique qui a fait ses preuves – les objectifs et résultats clés (OKR en anglais: Objectives and Key Results). Il s’agit d’un protocole collaboratif qui permet à une organisation, une équipe ou un individu de fixer ses objectifs. En fondant son management sur les OKR, Google a connu un succès fulgurant. Grâce à cet ouvrage qui explore toutes les clés de cette méthode, vous découvrirez comment la mettre en oeuvre ainsi que de très nombreux exemples d’applications et de témoignages.

Un OBJECTIF, explique John Doerr, est tout simplement le but à atteindre, ni plus ni moins le quoi. « Par définition un objectif est significatif, concret, orienté vers l’action et (idéalement) stimulant. Lorsqu’il est correctement conçu et mis en oeuvre, il fait office de vaccin contre la confusion en termes de pensée – et d’exécution. » Les RÉSULTATS CLÉS , dits KR, permettent d’évaluer et de contrôler comment nous parvenons à cet objectif. « Pour être efficaces, ils doivent être précis, limités dans le temps et téméraires tout en restant réalistes. Surtout, ils doivent être mesurables et vérifiables. Soit vous atteignez le résultat clé, soit vous ne l’atteignez pas; il n’y a pas de zone grise, aucun doute possible. À la fin de la période impartie, généralement un trimestre, on déclare le résultat atteint ou non. Alors qu’un objectif peut s’étaler sur un an ou davantage, les résultats clés évoluent au fur et à mesure de l’avancement du travail. Une fois qu’ils ont tous été atteints, l’objectif est nécessairement réalisé. (Sinon, c’est que l’OKR a été mal établi au départ). »

Les bienfaits des OKR sont nombreux. Ils font ressortir les tâches cruciales de l’organisation. Ils canalisent les efforts et facilitent la coordination. Ils relient les objectifs des différents départements, unifiant et renforçant l’ensemble de l’entreprise. Enfin, ils accroissent la satisfaction, les performances et la rétention des collaborateurs. Dans Mesurez ce qui compte, John Doerr rapporte les témoignages de personnalités telles que Bono et Bill Gates pour mettre en évidence la focalisation, l’agilité et la croissance remarquable dont les OKR ont fait bénéficier tant d’organisations (AOL, Dropbox, LinkedIn, Oracle, Slack, Spotify, Twitter, mais aussi des organisations qui n’ont rien à voir avec la Silicon Valley : Anheuser-Busch, BMW, Disney, Exxon, Samsung…).

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages