< Retour au sommaire

Le manager, le migrant et le philosophe - Chronique de la Paix économique

Auteur:Loïck Roche
Editeur: Presses universitaires de Grenoble, 142 pages.
ISBN:978-2-7061-4349-6
Prix:€16
À travers une soixantaine de chroniques rédigées au fil de l’actualité, Loïck Roche, directeur de Grenoble École de management, évoque les questions de société, la responsabilité du manager, l’engagement sociétal de l’entreprise, le vivre-ensemble, etc. Des attentats du 13 novembre 2015 aux Gilets jaunes, ses textes défendent une autre façon de « faire société » et une relation homme‑entreprise pacifiée.

Avec ses chroniques, sur des sujets ô combien divers — attentats, guerre en Syrie, élection de Trump, Coupe du monde, montée des extrêmes, crise migratoire, changement climatique, mais aussi le risque, le management, le leadership, le temps, la durée… —, Loïck Roche le souligne: « Si nous ne nous remettons pas profondément en cause; si nous ne bouleversons pas notre système de valeurs, si nous ne changeons pas radicalement de méthode, si nous n’investissons pas très fortement et d’abord sur l’humain pour construire une vraie capacité d’agir sur notre environnement; si nous pensons pas avant tout écologie humaine pour bâtir une écologie cette fois plus globale, alors je crains, comme les guerres du Moyen Age, que nous en soyons là encore dans cent ans. »

Sans surprise, l’auteur fait l’éloge de la formation continue — « Reprendre des études, ce n’est pas rien. C’est préférer le difficile de la remise en cause à la fausse facilité du statu quo » —, et, plus original, décrit Le Mythe de Sisyphe d’Albert Camus comme étant le plus grand livre de management. D’autres chroniques portent également sur le sens au travail — en s’inscrivant dans le courant du travail vivant —, sur la joie au travail ou, même, sur le bonheur au travail. Il encourage à « savoir recruter plus fort que soi », à « montrer l’exemple » ou à « faire preuve de bienveillance » mais une bienveillance qui « n’a de sens que cadrée par l’exigence ». Le but du management, nous dit encore Loïck Roche, c’est la cessation du management: « Le manager doit travailler pour évoluer de la position de celui qui dit ce qu’il faut faire (du sachant, en quelque sorte), à la position de l’aidant de celui qui demande aux hommes et aux femmes qu’il dirige: ‘Qu’est-ce que je peux faire pour vous aider?’ »

Au fil de ces chroniques, on reconnaît ce que l’auteur a appelé la théorie du lotissement, développée dans un autre ouvrage publié en 2016. « Dans un lotissement, rappelle-t-il, ma maison a d’autant plus de valeur que la maison du voisin a de la valeur. Plus la maison du voisin est belle, plus elle donne de la valeur à ma propre maison. A partir de là, nous comprenons très facilement, et cela doit être vrai des personnes, des organisations, des entreprises, et même des Etats, qu’on ne crée jamais de valeur, qu’on ne grandit jamais sa propre maison en étêtant la valeur ou le faîte des autres maisons. »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages