< Retour au sommaire

Easy Living - The Rise of Home Office

Auteur:Elizabeth Patton
Editeur:Rutgers University Press, 216 pages.
ISBN:978-1-97880-223-0
Prix:€29
Comment les Américains en sont-ils arrivés à croire que le travail à domicile est faisable, productif et souhaitable? Easy Living examine comment l'idée du travail à domicile s’est construite et a été diffusée dans la culture populaire et les médias au cours du XXe siècle. Un « must read » à l’heure où les tentations d’étendre, voire de généraliser, le télétravail à la maison sont grandes.

Travailler à domicile, ce n’est pas un concept récent… même si beaucoup l’ont découvert avec la pandémie de Covid-19. D’où l’intérêt de se plonger dans ce livre, centré sur les États-Unis mais néanmoins interpellant par rapport à nos propres réalités. À travers l'analyse de magazines et de journaux nationaux, de la télévision et du cinéma, et de documents de marketing et de publicité des secteurs du logement, des télécommunications et de la bureautique, Elizabeth Patton, professeure assistante en études des médias et de la communication à l’Université de Maryland (Baltimore County) retrace l'évolution des concepts associés à l’idée du travail à la maison.

Ces idées reflètent les grandes tendances sociales, politico-économiques et technologiques de l'époque. Mais l’auteur démontre brillamment en chemin que la notion de maison comme espace qui n'existe que dans la sphère privée constitue un mythe. Car la signification sociale de la maison et sa valeur marchande par rapport à la sphère publique sont naturellement étroitement liées.

L’ouvrage révèle par exemple à quel point les gens ont été encouragés à croire qu'en travaillant à domicile, ils pouvaient atteindre un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Ce livre est donc aussi une tentative de rappeler aux lecteurs que le travail est le travail — même si vous aimez votre travail et le considérez comme une partie de votre identité, et qu'il peut se faire dans le confort de votre chambre.

Autre enseignement essentiel: à domicile, dans la bataille pour l’espace, les femmes apparaissent comme les grandes perdantes, dénonce Elizabeth Patton. « Nous travaillions à domicile en plus grand nombre avant la pandémie, et le nombre a augmenté depuis avec la fermeture de bureaux partout dans le monde. Or, le bureau à domicile fonctionne bien comme une pièce calme pour se concentrer et travailler, mais dans les maisons qui en ont un — et lorsque les deux partenaires sont à la maison, comme c’est de plus en plus le cas — cet espace est souvent par défaut celui de l’homme. »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages