< Retour au sommaire

Barack Obama - 14 principes de leadership

Auteur:Gilles Vandal
Editeur:Éditions Mardaga, 256 pages.
ISBN:978-1-63-369602-0
Prix:€19,90
Vous sentez vibrer en vous un leader potentiel, mais vous ignorez comment exploiter pleinement vos capacités? Vous aimeriez être à la tête de projets ambitieux et propager efficacement vos idées novatrices? Dans ce livre truffé d'exemples concrets et parlants, Gilles Vandal invite à suivre pas à pas le parcours de l'une des figures les plus inspirantes du XXIe siècle: Barack Obama.

« Un leader est souvent plus apprécié lorsqu’il a cessé d’assumer d’importantes fonctions », observe Gilles Vandal, professeur émérite à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke au Canada. Il est spécialiste de longue date du président Barack Obama à propos duquel il a déjà écrit pas moins de sept ouvrages. En ces temps où nous sommes tous confrontés à la pandémie de Covid-19, « les États-Unis et le monde sont à même de percevoir la véritable grandeur du leadership de Barack Obama. Pas seulement les États-Unis, mais aussi le reste de la communauté internationale, souffrent de son absence. Non seulement sa clairvoyance, sa vision globale, son empathie et son esprit de conciliation nous manquent, mais aussi sa capacité d’inspirer et de mobiliser les gens partout dans le monde dans un projet commun. »

Dans les premiers chapitres du livre, l’auteur invite à suivre pas à pas le parcours d’une des figures les plus inspirantes du XXIe siècle et comment Barack Obama a construit son leadership. Au travers d’exemples concrets, les crises qu’il a su traverser, sa vision inspirante, les recoins les plus énigmatiques de sa personnalité et ses accomplissements sont analysés en détail, pour en extraire les outils pouvant permettre à chacun d’accroître son leadership. Un exemple? Projeter une confiance en soi… sans être arrogant, car « on ne peut pas donner ce qu’on n’a pas ». Barack Obama réussit toutefois à établir « l’équilibre difficile entre la confiance réaliste et une surévaluation de son ego. En aucune façon, il ne manifeste une tendance à blâmer les autres pour ses propres erreurs. » Il présente la modération et la maîtrise de soi comme deux vertus cardinales, auxquelles il ajoute la discipline, le travail acharné et la recherche constante de l’amélioration.

L’idée qu’un dirigeant se démarque par son humilité n’effleure généralement pas l’esprit des analystes et encore moins celui des gens ordinaires. « Obama s’est toujours présenté comme un homme simple, ressemblant aux autres Américains de sa génération, observe Gilles Vandal. Devenu président, il n’oublie pas ses racines. Au lieu de se parer du manteau présidentiel, il affiche constamment une empathie et une compassion sincère. Chaque fois qu’il monte sur un podium, son attitude humble ressort, s’impose. » Outre un humour éclairant et un charme indéniable, il se démarque aussi par son habileté oratoire et sa maîtrise de l’art de la communication.

Le style de leadership de Barack Obama est manifestement du type transformationnel, souligne encore le professeur qui voit en lui un « leader serviteur », au service des personnes qu’il dirige, attentif à leurs besoins. « Valoriser ses collaborateurs lui permet de mieux réaliser ses objectifs et d’obtenir de meilleurs résultats. Il encourage la dissension pour ainsi envisager les différentes avenues possibles dans de longues séances d’échanges, puis il cherche à rallier les différentes parties à une position commune. Mais, au bout de la ligne, c’est lui qui prend la décision. »

Dans une grande enquête menée auprès des Américains et publiée en octobre 2018, Barack Obama apparaît comme la personnalité la plus apte à affronter les problèmes du XXIe siècle. Cette perception atteignait même 56% chez les jeunes de 18 à 29 ans. Une enquête similaire effectuée dans 12 pays auprès de 16.000 jeunes arrive au même constat. « Les jeunes ne veulent pas de leaders populistes autoritaires, conclut Gilles Vandal. Dans ses différents discours comme ancien président et à travers sa fondation, Obama vise d’abord les jeunes qu’il perçoit comme les futurs leaders. Un conseil qu’il souligne régulièrement consiste à leur dire qu’ils ne doivent pas avoir peur d’exprimer leurs opinions, de remettre en question le statu quo, car ces deux attitudes sont à la base de l’innovation… »

 

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages