< Retour au sommaire

À propos du management et d’un problème plus général

Auteur:Ghislain Deslandes
Editeur:Presses universitaires de France, 322 pages.
ISBN:978-2-13-082526-5
Prix:€21
L’impact du management contemporain paraît parfois limité, sinon dérisoire, pour résoudre les problèmes auxquels nos organisations, et nos sociétés plus généralement, semblent confrontées. De plus, les personnes ne veulent plus être managées (gouvernées ?) comme par le passé, nous dit Ghislain Deslandes (ESCP Business School) qui plaide pour « réintroduire une dose ‘d’humanités’ dans le management! »

La pratique managériale fait aujourd’hui l’objet d’une profonde remise en question. Le livre que nous propose Ghislain Deslandes, professeur à ESCP Business School, puise dans les chroniques qu’il propose régulièrement sur Xerfi Canal, revue audiovisuelle française de l’économie, de la stratégie et du management. Ce ouvrage prend ainsi la forme d’un kaléidoscope, fondé sur la présentation critique de nombreux essais en sciences humaines et sociales, qui nous permet de réinventer nos imaginaires collectifs et de réintroduire un travail philosophique afin de mieux aborder les défis du futur.

« À partir d’une sélection d’une centaine d’ouvrages récents, emblématiques des débats qui agitent la société aujourd’hui, le bien commun, les bullshit jobs, l’intelligence artificielle, la stupidité fonctionnelle ou le social business, sur fond d’inquiétudes environnementales, j’essaie de tirer des enseignements pour aider à repenser les relations de travail, les rapports au travail, et le sens qu’ils leur donneront bientôt », explique-t-il. L’occasion, aussi, de faire la démonstration que, dans le management, tout est finalement culturel, que la seule gouvernance par les nombres ne peut constituer le fin mot de l’histoire économique. Surtout en période de crise sanitaire, où ce sont nos vies qui sont en jeu…

Face aux écueils du temps présent, nous dit Ghislain Deslandes, « tout porte à croire que les discours convenus sur le leadership , ou sur le dataïsme ambiant, ne pourront répondre aux enjeux technologiques et écologiques auxquels font face les décideurs économiques et politiques. Réintroduire une dose ‘d’humanités’ dans cette pratique qui s’en est progressivement éloignée, pourrait constituer la meilleure façon d’affronter les défis socioéconomiques et écologiques qui bouleversent notre destin collectif. »

C’est ainsi qu’il propose notamment quelques éléments exploratoires d’une possible philosophie du management, dont les contours pourraient provisoirement se déployer autour de trois notions. La première serait le « tact » : « Si le management vient du mot ‘manus’, la main, cela signifie qu’avant toute chose, bien manager, c’est vouloir faire preuve de délicatesse et de tact. » La deuxième notion serait la mesotès, mot par lequel il faut entendre une compétence qui viendrait en soutien de la vie bonne, de la qualité de vie proprement dite, et donc en contradiction avec la mauvaise chrématistique, qui favorise l’accumulation, le gigantisme et le mauvais goût. « Ce qui revient à ne pas disqualifier trop vite le jugement humain » face à une montée en puissance d’une conception managériale centrée sur les nombres et de la gouvernementalité algorithmique. Troisième notion : Ghislain Deslandes invite à parier sur la possible ludicisation des relations de travail qu’il distingue des procédés marketing de « gamification » : « Faire comme si on travaillait en jouant, et réinterroger finalement notre compréhension des rapports au travail. »

Ces pistes de recherche veulent également nous aider « à retrouver le désir, question centrale pour le redéploiement économique du temps présent, et finalement la possibilité d’un ‘investissement émotionnel et temporel’ qui s’attache à sublimer nos pulsions sur le long terme plutôt qu’à en produire sans cesse de nouvelles à court terme. »

 

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages