Tags

Hieronder vindt u de artikels die gerelateerd zijn met de tag "Maladie"
Totaal gevonden artikels: 19 (Artikel 11 tot 19)

Réintégration: diminution de 31% de la rupture pour force majeure pour raisons médicales

Le nombre de ruptures de contrat pour motif de « force majeure pour raisons médicales » aurait diminué de 31% par rapport à 2016, d’après les chiffres communiqués par Acerta, sur base des données réelles de travailleurs en service auprès de plus de 40.000 employeurs du secteur privé. Une diminution que les auteurs de l’étude attribuent, au moins en partie, à la réglementation dont l’objectif est de favoriser la réinsertion des travailleurs en incapacité de travail.

Un an de réintégration: deux demandes sur trois débouchent sur une incapacité de travail définitive

Un an après l'entrée en vigueur du nouveau cadre légal pour la réintégration, Mensura dresse un bilan. Le nombre de demandes continue à augmenter, mais sur le terrain, elles ne mènent généralement pas à une reprise effective du travail. Autre constat: plus de la moitié des employeurs ne connaissent (toujours) pas la procédure et les obligations en la matière.

En moyenne, le Belge est malade 2,7 jours de plus qu'il y a dix ans

L'absentéisme pour cause de maladie a augmenté de 33% ces dix dernières années. En 2008, le travailleur belge était en moyenne absent 9,4 jours. En 2017, la moyenne a atteint 12,1 jours. Cette augmentation est principalement due à l'absentéisme de longue durée: en dix ans, le nombre de travailleurs absents entre un mois et un an pour cause de maladie a augmenté de près de 31,4%.

Près d’un employeur sur quatre est confronté à un haut niveau d’absentéisme

L'absentéisme pour cause de maladie est la principale préoccupation d'un quart des entreprises sondées par Tempo-Team. Pour mieux amortir les conséquences de ces absences, de nombreux employeurs optent pour une plus grande souplesse, entre autres en favorisant le travail à domicile, en parallèle avec une politique active de santé et un meilleur suivi des collègues malades.

Les cancers professionnels dans l’UE coûtent chaque année entre 270 et 610 milliards d’euros

C’est la fourchette — assez large — qui ressort d’une étude sur les coûts des cancers liés au travail dans l’Union européenne, publiée par l’Institut syndical européen (ETUI) lors de la conférence « Travail et cancer » ce 14 novembre. Une certitude: la facture est très lourde, entre 1,8% er 4,1% du produit intérieur brut de l’UE.

Le nombre d’employés présentant un risque accru de burn-out a augmenté de plus de moitié en trois ans

Ce sont surtout les 35-39 ans qui courent le risque le plus élevé, ainsi que les travailleurs à temps plein. C’est ce qui ressort d’une étude de Securex auprès d’un échantillon représentatif de 1.552 travailleurs belges. Les auteurs soulignent l’importance de la motivation dans la prévention du burn-out, outre le requis de base visant à rendre le travail moins contraignant et plus épanouissant.

Prévention et prise en charge du burn out sur le lieu de travail: le Conseil Supérieur de la Santé émet des recommandations

Dans un avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé émet des recommandations précises sur la prévention et la prise en charge du burn out et sur le profil de compétences des professionnels. Le CSS donne une définition précise du burn out, terme souvent galvaudé et mis à toutes les sauces.

Bilan mitigé pour la réintégration des malades de longue durée

Le nombre de demandes pour les parcours de réintégration a plus que doublé ces trois derniers mois, relève Mensura sur base de ses chiffres semestriels. En dépit d'une légère amélioration, le résultat reste surtout une incapacité de travail définitive chez l'employeur actuel. Le Service externe de Prévention et Protection au Travail observe pourtant de sérieux efforts de la part des employeurs.

Combien de temps travaillons-nous?

C’est la question que s’est posé Acerta en marge de la fête du Travail, ce 1er mai. Sur base des chiffres portant sur une période de cinq ans (2012-2016) pour un sous-ensemble de 240.000 travailleurs, il apparaît que 71% du temps de travail théorique est effectivement presté. Autre constat: le pourcentage du temps de travail effectif par rapport au temps de travail théorique ne fait que diminuer.

U zoekt, u vindt !

HR Square | Magazine, E-zine, Netwerk, Website, Seminaries, ...

Word nu lid !
Geniet van de voordelen